​Rocket Internet résorbe ses pertes au premier semestre 2017

Le groupe allemand ​Rocket Internet affiche au premier semestre 2017, clos fin juin, une progression de 29 % de ses revenus mode, alimentaire, marchandise générale et maison, à 1,24 milliard d’euros.


Rocket Internet investit dans de nombreuses start-up de commerce en ligne, telles que HelloFresh ou Lamoda - Reuters

La principale bonne nouvelle pour l’entreprise est la réduction de ses pertes. L’Ebitda, calculé en pourcentage du total des ventes, s'affiche sur les six premiers mois de l'année à -12 %, contre -19,6 % un an plus tôt. Les pertes consolidées se limitent pour leur part à 27 millions d’euros, contre 617 millions au premier semestre 2016. Les pertes avaient en effet triplé sur cet exercice.

Pour ce début d'année 2017, Rocket a notamment profité de l’activité HelloFresh, qui a réalisé 435 millions d’euros de chiffre d’affaires (+49,4 %).

Comme l’indiquait précédemment FashionNetwork Premium, le semestre a bien profité à Global Fashion Group. Le réseau international de portails de vente dédiés à la mode (Zalora, Lamoda, Namshi, Dafiti, The Iconic), soutenu par Rocket Internet et Kinnevik, affiche un revenu net de 510,6 millions d’euros, en hausse de 31,4 %, tandis que les ventes de marchandises ont progressé de 33,8 % en valeur. L'Ebitda négatif de Global Fashion Group est au final ramené à 43,9 millions d'euros, contre 69,1 millions un an plus tôt.

Avec ses portails bâtis sur le modèle de Zalando, désormais indépendant de Rocket Internet, Global Fashion Group avait franchi en 2016 le cap du milliard d’euros de biens vendus, grâce à une progression annuelle de 30,3 %. Son chiffre d’affaires avait dans le même temps connu une croissance de 29 % à 2,2 milliards d’euros. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

DécorationDistributionBusiness