​Textile-habillement : l’Europe a stabilisé ses importations en 2016

Après des hausses de 6 % en 2014 et de 10 % en 2015, les importations européennes d’habillement se sont stabilisées l’an passé à 80,8 milliards d’euros, tandis que celles du textile se sont maintenues à 29 milliards (+1 %), après la hausse de 8 % en 2015, selon l'Institut Français de la Mode (IFM).
 
Importations européennes en 2016 - IFM

Le secteur de l'habillement a connu une baisse de 1 % de ses importations en provenance d’Asie à 61,8 milliards d’euros, en raison principalement d'un recul de 8 % des commandes passées en Chine, à 14,8 milliards d’euros. La chute touche également le Sri Lanka (-8 %), tandis que le Cambodge (+14 %), le Vietnam (+7 %), le Pakistan (+8 %) et la Birmanie (+61 %) ont enregistré des progressions. Les pays du pourtour méditerranéen affichent quant à eux une hausse de 2 %, notamment grâce à une augmentation de 9 % du Maroc.
 
Les importations de textile venues d’Asie ont augmenté de 2 % à 18 milliards d’euros, contre 6,1 milliards (+2 %) du côté du bassin méditerranéen. Les variations les plus notables sont à mettre au compte des Etats-Unis (-12 %), de l’Indonésie (-8 %), du Japon (+10 %), du Maroc (+14 %), de l’Australie (+22 %) et de l’Afrique du Sud (+25 %).
 
Exportations européennes en 2016 - IFM

Côté exportations, l’Union européenne a expédié l’an passé pour 22,9 milliards d’euros d’habillement (+1 %). Une stabilité qui s'observe aussi bien à destination de l’Asie, avec 6,1 milliards d’euros (+2 %), que du pourtour méditerranéen, avec 2,04 milliards (+1 %). En dépit d’une chute des commandes russes (-2 %), turques (-5 %), émiraties (-9 %) et saoudiennes (-6 %), l’Europe a connu de fortes hausses du côté du Canada (+10 %), de l’Australie (+10 %), de l’Ukraine (+11 %), du Maroc (+17 %) et d’Israël (+14 %).
 
Les exportations de textile sont elles aussi demeurées stables à 21,7 milliards d’euros. Les commandes à destination de l’Asie se sont néanmoins renforcées de 3 %, à 5,2 milliards d’euros, quand celles à destination du bassin méditerranéen sont restées stables à 4,8 milliards. L’année a notamment été marquée par un repli de 10 % des commandes américaines (-3 %), turques (-5 %), hongkongaises (-12 %) et émiraties (-9 %), tandis que progressaient les demandes ukrainiennes (+14 %), mexicaines (+8 %) et serbes (+13 %).
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterTextileIndustrie