Altarea Cogedim croît de 5,4 % au troisième trimestre

Paris, 13 nov 2017 (AFP) - La société foncière Altarea Cogedim a réitéré ses prévisions pour l'année 2017 lundi, en publiant un chiffre d'affaires en légère hausse au troisième trimestre, porté par le logement, toujours très dynamique.

Altarrea Cogedim

De juillet à septembre, le chiffre d'affaires a progressé de 5,4 %, pour s'établir à 401,3 millions d'euros, contre 380,6 millions sur la même période un an plus tôt, précise le groupe dans un communiqué.

Sur les neuf premiers mois de l'année, la progression du chiffre d'affaires a été de 19 %, à 1,31 milliard d'euros.

Les revenus locatifs tirés des centres commerciaux se sont effrités de 1,1 % sur les neuf premiers mois de l'année, à 159,2 millions d'euros.

Mais sur le pôle promotion, le chiffre d'affaires du logement s'est élevé à 953,8 millions d'euros de janvier à septembre, en progression de 29 %.

Le marché du logement « se stabilise sur des niveaux historiquement élevés, porté par les mêmes facteurs », commente Altarea Cogedim, à savoir « des taux d'intérêts bas, l'attrait des Français pour l'immobilier, tant pour l'investissement locatif que pour leur résidence principale ».

Le groupe se félicite de la reconduction du dispositif fiscal Pinel « en 2018 pour une durée de quatre ans et son resserrement sur les zones tendues », une « excellente nouvelle pour le groupe dont plus de 99 % » des projets - offre et portefeuille foncier compris - se situent dans les zones éligibles.

« Nous restons bien évidemment très attentifs à toute évolution du contexte économique ou fiscal et réitérons nos objectifs financiers, dont notamment un FFO 2017 supérieur ou égal à 16 euros par action », déclare le PDG, Alain Taravella, cité par le communiqué.

Le résultat net récurrent (FFO, sur lequel le groupe met l'accent) comprend tous les revenus diminués de toutes les charges décaissées, mais ne prend pas en compte les charges comptables que sont les amortissements, les réductions de valeurs, les provisions et les résultats exceptionnels.

Quant au pôle bureau, il voit lui aussi ses revenus se contracter légèrement,de 1,7 %, à 200,6 millions d'euros, de janvier à fin septembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

DistributionBusiness