Atelier Paulin exporte ses bracelets et accessoires dans le monde entier

Ancienne attachée de presse mode auprès des maisons Saint Laurent et Kenzo, Anne-Sophie Baillet monte sa marque de bijoux en 2014, autour de modèles de bracelets entortillés dans un fil de cuivre reprenant le prénom de ses proches.



Repérés par Sarah Andelman, la directrice du magasin Colette, les bracelets Atelier Paulin se retrouvent dans le concept-store de la rue Saint-Honoré, marquant le début de l’aventure pour la créatrice. Pour faire face à l’afflux des commandes, elle s'entoure de Mathias Lavaux, pointure de l’e-commerce à l’origine de la première plateforme de financement participatif (Touscoprod) spécialisée dans le cinéma indépendant.

Déclinant ses bracelets en argent massif, cuivre doré à l’or fin ou 18 carats avec les mots "amour, maman, je t’aime", des noms de quartiers de Paris ou des messages personnalisés par les clients eux-mêmes, la marque est arrivée au Bon Marché l’année dernière, chez Merci ainsi qu’au Musée du Louvre. Le principe d’Atelier Paulin étant de proposer des séries exclusives pour chaque boutique.

Avec plus d’une vingtaine de points de vente dans le monde – dont Bergdorf Goodman et Saks à New-York, Isetan au Japon -, Atelier Paulin mise sur un réseau de magasins et grands magasins pointus et propose pour certains des ateliers de personnalisation "live", au sein desquels un ou plusieurs artisans de la maison réalisent les bracelets sur place et à la demande. C'est le cas notamment chez Selfridges à Londres jusqu’au 8 janvier, mais aussi à Dubaï les 3 et 4 décembre chez Comptoir 102.

Avec plus de 10 000 bracelets vendus, Atelier Paulin a également élargi en parallèle sa gamme à d’autres créations, dont les fibules, ces attaches déclinées elles aussi sous forme de nom, mot ou message et que l’on peut accrocher sur chapeaux, au col d’une veste, sur un foulard ou une chemise, ou les gants réalisés en collaboration avec la maison Causse et intégrant des mots façonnés au fil d’or à la manière d’un bracelet fermé d’une boucle ou directement brodés sur le plat de la main.

Vendus à partir de 175 euros pièce, les bracelets Atelier Paulin, tous réalisés à la main par une dizaine d’artisans, s'exposent jusqu’à fin décembre dans un pop-up store Place du Marché Saint-Honoré ainsi qu’à la boutique Merci du 10 au 24 décembre prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresLuxe - AccessoiresCréation