Avec sa division Tutorship, Pitti s’affiche au cœur de la créativité

Il a suffi d’annoncer le projet pour que Pitti Immagine croule tout de suite sous les demandes ! Plus de 500 designers sont aujourd’hui en liste d’attente pour pouvoir accéder au « Pitti Tutorship », le tout nouveau programme mis en place par l’organisateur de salons florentin afin de soutenir et accompagner les créateurs dans leur parcours.

Riccardo Vannetti, le directeur de Pitti Tutorship - Pitti Immagine

« Ce projet est le fruit d’une évolution naturelle du travail de repérage que nous effectuons depuis 25 ans dans le domaine de la créativité. Je pense que l’on ne peut plus organiser des salons en se concentrant uniquement sur les exposants. Nous devons aussi créer des connections entre les entreprises, les nouveaux créateurs et la demande du marché », explique le patron de Pitti Immagine, Raffaello Napoleone.

Une division « Tutorat » a donc été créée en janvier, composée de cinq personnes et pilotée par le Florentin Riccardo Vannetti, ex-journaliste de mode et expert du secteur. « Nous sommes au cœur de la créativité, qui palpite. Nous ne nous adressons pas qu’aux jeunes, mais aussi à des designers plus expérimentés en quête d’un support ou à des start-up ayant besoin de se créer un réseau. Nous sommes une sorte de cabinet-conseil », résume ce dernier.

Cela va de l’aide juridique à la mise en relation avec des fournisseurs ou à un suivi plus personnel. « Pour chaque personne, nous mettons en place une stratégie. C’est du sur-mesure ! Il ne s’agit pas de jouer les chasseurs de tête, mais d’aider concrètement les stylistes dans leur carrière ou le développement de leur société. Cela signifie les avoir au téléphone tous les jours », poursuit Riccardo Vannetti.

Depuis qu’il a vu le jour, Pitti Tutorship a sélectionné 12 designers, dont deux directeurs créatifs. Ils n’ont pas forcément de liens avec le salon dédié à la mode masculine Pitti Uomo et proviennent de tous les horizons. Les 12 heureux élus sont issus pour la plupart d’Italie, de France (trois) et d’Angleterre. Figurent aussi un Japonais et un Nigérian. Pour 40 % d'entre eux, ils ont lancé leur propre marque.

Pour ce nouveau service, Pitti Immagine a mis en place une tarification très accessible. La division de Tutorat stipule avec les créateurs un accord de deux ans (quatre saisons) renouvelable pour deux autres années en se fixant un objectif. Une commission de moins de 10 % est exigée sur les gains engrangés grâce à Pitti Tutorship à partir d’un chiffre d’affaires de 1 million d’euros.

« Toutes les rentrées sont réinvesties dans le projet. Cette division n’a pas été créée uniquement en rapport avec les salons de Pitti, mais pour servir et faire progresser l’ensemble du système de la mode italien. En quatre mois, nous commençons déjà à avoir des résultats », conclut Riccardo Vannetti.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER