Bally confie ses lunettes à Marcolin jusqu'en 2023

L'italien Marcolin ajoute une flèche à son arc : l'acteur historique vénitien de la lunette a décroché la licence pour la production et la distribution exclusives dans le monde entier des lunettes de soleil et de vue de Bally. L'accord entrera en vigueur à partir de 2019 pour une durée initiale de cinq ans, avec la possibilité d'être prolongé pour quatre années supplémentaires. 


Massimo Renon, président-directeur général du lunetier - Marcolin

La nouvelle collection fera ses débuts en Asie et, seulement dans une seconde phase, sera distribuée dans le reste du monde. « La décision de présenter Bally en Asie fait partie de la stratégie de concentration et de nouveaux investissements dans ce marché, parmi les plus importants pour le groupe Marcolin », a déclaré le PDG du lunetier, Massimo Renon.  

La marque suisse historique de chaussures et accessoires de luxe appartenant depuis février dernier au conglomérat chinois Shandong Ruyi, qui comprend également d'autres marques comme celles du groupe SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot) et du groupe Trinity (Cerruti 1881, Kent & Curwen, Gieves & Hawkes) a enregistré une forte progression des ventes en 2017 après plusieurs années de stagnation, grâce à l'impulsion du PDG Frédéric de Narp.  

Les excellents résultats enregistrés également dans la zone asiatique - selon Reuters, plus de la moitié des ventes réalisées par Bally sont effectuées auprès de clients chinois - ont amené les deux acteurs à choisir ce marché comme première étape du lancement de la nouvelle collection. « Le choix de l'Asie était simple, c'est un marché dont Bally se soucie, ainsi que le territoire de certains des clients les plus exigeants et les plus à la mode du monde », a commenté Frédéric de Narp. 

Avec un portefeuille de 28 marques sous licence, dont Tom Ford, Roberto Cavalli, Atelier Swarovski, Tod's et Emilio Pucci, Marcolin a clôturé l'exercice 2017 avec 469,1 millions d'euros de chiffre d'affaires. Le groupe de Longarone a récemment signé un important accord de coentreprise avec LVMH : Thélios, détenue à 49 % par Marcolin et 51 % par le géant français, prend dans un premier temps en main les lunettes de Céline, avant d'enrichir son portefeuille d'autres marques de luxe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LunettesLuxe - DiversBusiness