Brunello Cucinelli démarre 2017 sur les chapeaux de roues

Brunello Cucinelli démarre 2017 en beauté, poursuivant son rythme de croisière avec une solide croissance de 10,1 % au premier trimestre. La griffe italienne de luxe, spécialisée dans le cachemire, qui célèbre ces jours-ci ses cinq premières années en Bourse, a réalisé entre janvier et mars un chiffre d’affaires de 134,1 millions d’euros. A taux de change constants, la hausse a été de 9,5 %.

La marque de cachemire italienne poursuit avec une hausse à deux chiffres - brunellocucinelli.com

Elle a enregistré des progressions sur tous ses marchés et canaux de vente, ce qui permet à son fondateur et PDG, Brunello Cucinelli, d’afficher un certain optimisme. « Vu  la qualité des ventes en général, nous pouvons imaginer une autre année particulièrement belle, avec une croissance à deux chiffres que ce soit en termes de chiffre d’affaires ou de profits », déclare-t-il dans un communiqué à l’occasion de la publication des résultats trimestriels.

Les ventes du groupe ont notamment continué à progresser à l’étranger, qui représente aujourd'hui 80,6 % de son chiffre d’affaires (+11,4 %). A commencer par l’Amérique du Nord, le débouché le plus important pour Brunello Cucinelli - il pèse 31 % sur les ventes totales de la marque - avec un chiffre d’affaires de 41,4 millions d’euros, en hausse de 9,8 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Les ventes en Europe ont augmenté de 8,8 %, à 41,7 millions d’euros, de manière équilibrée sur tous les marchés, tandis que le chiffre d'affaires dans la Grande Chine a bondi de 35,2 %, à 10,4 millions d’euros.

Après la reprise significative des ventes au premier trimestre 2016 en Italie, le marché domestique de la griffe confirme un an plus tard cette tendance positive avec une croissance de 4,9 % sur les trois premiers mois de l’année, à 26,1 millions d’euros. Des ventes tirées par la clientèle locale, mais aussi par des touristes haut de gamme. Le transfert du magasin amiral milanais de Brunello Cucinelli, de Via della Spiga à la plus centrale Via Montenapoleone, a contribué à ces bons résultats.

Entre janvier et mars, les ventes de la maison italienne à travers le canal retail direct, représenté par 90 boutiques, ont grimpé de 18,6 %, à 57,9 millions d’euros. La hausse en comparable (à taux de change et périmètre constants) sur les 17 premières semaines de l’année, soit du 1er janvier au 30 avril, a été de 3,9 %.

Dans le réseau des magasins en franchise, les ventes ont reculé de 23,3 %, à 10,3 millions d’euros, par rapport à la même période de 2016, où figuraient aussi le chiffre d’affaires de l’e-shop et celui des boutiques converties en points de vente directs.

Les ventes aux clients multimarques et dans les grands magasins, dont le groupe est « particulièrement satisfait » et « dans lequel il croit fortement », ont augmenté de 10,6 %, à 65,9 millions d'euros.

Au total, le réseau des boutiques à l'enseigne est passé de 120 points de vente au 31 mars 2016 à 122 un an plus tard.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness