Burberry : Christopher Bailey évoque Macron, Gosha Rubchinskiy et son nouveau CEO

Burberry n'a pas défilé à Londres cette saison, organisant à la place un petit-déjeuner chez Thomas, son café sympa nommé d'après le fondateur de la griffe. Le créateur Christopher Bailey était d'humeur bouillonnante, non pas à propos de la Grande-Bretagne, mais d'Emmanuel Macron.


Christopher Bailey avec Tinie Tempah au petit-déjeuner de Regent Street - Burberry

« Je suis un grand fan de Macron. Il est jeune et je veux quelqu'un qui possède une idéologie, quelqu'un avec une vision. La politique doit commencer par une vision et un idéal, ce qu'il semble avoir », a déclaré Christopher Bailey, habillé tel un ouvrier français avec une veste en coton bleu indigo délavé.

« Comparé au désordre que nous avons ici au Royaume-Uni en ce moment, nous avons besoin d'un Macron », a insisté Christopher Bailey, pointant du doigt l'important sentiment de consternation ressenti ce week-end au sujet des dernières élections britanniques.
 
Christopher Bailey était tout juste de retour à Londres après s'être rendu à Saint-Pétersbourg pour assister au défilé de Gosha Rubchinskiy. Le créateur signe avec Burberry une nouvelle collection capsule de huit pièces dévoilée samedi soir lors d'un défilé printemps-été 2018 en mode rave party au sein du DK Svyazi.


Un ensemble de la collaboration Gosha Rubchinskiy x Burberry, dévoilé samedi à Saint-Pétersbourg - Photo: Burberry

« Gosha m'a contacté et demandé si j'étais prêt à le tenter. Et comme j'adore ce qu'il fait, j'ai dit oui. C'était tellement non-stratégique et imprévu. Cela s'est réalisé en réalité sans effort. Nous nous sommes parlés et il m'a envoyé des références sur ce qu'il adore. Nous sommes allés de l'avant comme en arrière. Je lui ai fait des prototypes et lui ai envoyé. Il les a ajustés et nous les avons recréés à nouveau. Tout était très simple. Et nous ne nous sommes même pas rencontrés, c'était entièrement de manière virtuelle », a raconté Christopher Bailey au cours du petit-déjeuner au sein du magasin phare de Burberry sur Regent Street.

« Et son défilé était tellement beau. À l'intérieur d'un bâtiment incroyable. Une très petite audience à minuit, mais des personnes formidables et une grande énergie - des skaters, des musiciens. Mais avec une tension étrange. Tous très chargés sexuellement, mais très sombres et énergisants. Un mélange étrange de choses. C'était incroyable ! J'ai adoré », a souri Christopher Bailey.

Il va retrouver les podiums en septembre prochain après une pause estivale. Le créateur et sa famille vont traditionnellement en vacances en août dans sa ferme d'Ombrie. « C'est plus une crèche qu'une maison de vacances », a plaisanté Christopher Bailey, père de deux fillettes.

Au cours des dernières années, il a été à la fois directeur de la création et CEO de Burberry, mais il abandonnera bientôt ce dernier rôle.

Marco Gobbetti, le nouveau CEO de Burberry, n'était pas présent. Il évolue au sein du label britannique en tant que président exécutif Asie-Pacifique afin de respecter son contrat précédent avec LVMH, où il était président de sa marque phare Céline.

« Marco est avec nous depuis six mois, mais il ne commence officiellement que le 5 juillet dans son nouveau rôle. Donc, je n'ai plus que quatre semaines compliquées », a ri Christopher Bailey.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - DiversCréationPeople