Cae. se joue des déclinaisons du bleu

Diplômée en Design de Mode Textile à l’école de Condé à Lyon, Emma Berger lance il y a trois ans la marque Cae., diminutif de Caeruleum, nom latin du bleu céleste.


Cae.

Décidée à donner une nouvelle dimension au bleu de travail, pièce forme de la tenue ouvrière, la créatrice se lance dans une première collection en récupérant les vêtements en sergé de coton marine, bleu, indigo, pétrole et turquoise revus et corrigés dans un vestiaire homme et femme revendiqué urbain et contemporain.

Lauréate de Talents Mode 2014, la créatrice, dont la boutique-atelier s’est installée au Village des Créateurs à Lyon pendant deux années, migre en novembre dernier rue d’Algérie. Une adresse au décor recyclé (palettes en présentoirs, parquet en bois aggloméré) dans laquelle la marque expose ses collections déclinant vestes teddy et blousons en jean ou à poches plaquées, chemises longues, gilets d’homme, jupes portefeuille, robes et pantalons à empiècements, quelques accessoires – sacs à dos et tote bags – venant compléter la gamme.

Positionnée créateur moyen de gamme (149 euros pour les pantalons, 139 euros pour les robes, 159 euros pour les blousons), la marque fabriquée en France est, en parallèle de la boutique, distribuée dans près d’une dizaine de points de vente en France - chez Democratie à Paris, Ha bon à Annecy, La Bise store à Montpellier – et en Australie aussi, sur le site L’Exception et devrait annoncer à la rentrée ses premiers points de vente en Europe du Nord.

En parallèle des collections, la marque Cae. s’est récemment associée au street-artist parisien Jack Le Black autour d’une collection capsule de patchs en édition limitée plaqués sur des vestes de la collection printemps-été 2017 et prépare une nouvelle collaboration autour de jeans recyclés qui sera proposée dans une vingtaine de boutiques Kaporal (ainsi que sur leur e-shop) à partir du 28 septembre prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

SportCréation