Canada Goose : la fraîcheur hivernale réchauffe les ventes

Le fabricant de parkas de luxe Canada Goose Holdings Inc. a annoncé jeudi un bond de 61 % de ses bénéfices trimestriels, soit bien plus que les prévisions des analystes. En cause, un projet d’investissement accru de la marque dans son e-shop et dans ses boutiques propres.


Les ventes directes sont en hausse de près de 83 %, à 131,6 millions de dollars canadiens (85,10 millions d’euros) - Photo: Canada Goose

Le chiffre d’affaires a augmenté de 21 %, à 265,8 millions de dollars canadiens (171,89 millions d’euros). Les revenus issus de la vente directe sont en hausse de près de 83 %, à 131,6 millions de dollars (85,1 millions d’euros), grâce aux nouvelles boutiques propres physiques et en ligne de la compagnie. Les marges des ventes en boutique et en ligne ont atteint les 76,4 % sur le trimestre, tandis que les marges brutes de la vente en gros se portent à 51 %.

Canada Goose a déclaré des bénéfices nets se portant à 62,9 millions de dollars canadiens (40,68 millions d’euros). La marque de parkas de luxe a connu une introduction en Bourse réussie en 2017, alors que la plupart des autres distributeurs se débattaient entre ventes en baisse et marges réduites.

« De plus en plus de gens voient les manteaux comme des pièces essentielles de leur garde-robe. En ajoutant plus de 30 nouveaux modèles à notre ligne automne-hiver, nous répondons à cette demande », a déclaré le PDG, Dani Reiss.

La marque a également annoncé le recrutement de Jonathan Sinclair au poste de directeur financier, après l’avoir débauché de la tête des finances du chausseur de luxe Jimmy Choo. Jonathan Sinclair prendra son poste chez Canada Goose en cours d’année pour remplacer John Black, qui part à la retraite.

Fondée en 1957, Canada Goose est une marque qui distribue traditionnellement ses articles via la vente en gros, mais elle a commencé à développer un réseau de boutiques propres en 2016, capitalisant sur son image de marque de luxe et se concentrant sur la vente en ligne et les marchés internationaux.

La société, dont les parkas se vendent 900 dollars pièce (582 euros), a déclaré espérer ouvrir jusqu’à 20 boutiques physiques dans le monde entier d’ici 2020. Elle possède déjà des boutiques à Toronto, New York, Chicago et Londres depuis 2016, ainsi que 11 boutiques en ligne opérant sur le continent nord-américain et en Europe.

Traduit par Clémentine Martin

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterLuxe - ChaussuresBusiness