Caruso passe aux mains de son partenaire chinois Fosun

Caruso ouvre un nouveau chapitre. Fondée en 1958 par le tailleur napolitain Raffaele Caruso et reprise en main en 2009 par l’entrepreneur italien Umberto Angeloni, l’entreprise spécialisée dans l’habillement masculin haut de gamme passe sous pavillon chinois. Le fonds d’investissement Fosun, qui était entré en 2013 dans la société à hauteur de 35 %, a pris le 20 octobre une participation majoritaire via « une augmentation consistante de capital ».

Umberto Angeloni lors du Pitti Uomo en janvier 2017 - Carusomenswear.com Esquire - photo Reed Young

Cette entrée d’argent « permettra à l’entreprise, située à Soragna, près de Parme, et employant plus de 500 personnes, d’affronter avec une nouvelle énergie un ambitieux projet de développement du business en profitant de l’actuelle reprise économique », indique Caruso dans un communiqué, sans donner de détails chiffrés, ni sur l’augmentation de capital, ni sur la teneur de la participation.

L’opération a été conclue entre le géant Fosun, qui détient de nombreuses autres participations dans divers types d’activités, et Aplomb, société détenue par Umberto Angeloni et son associé Ruggero Magnoni, qui maintiendront une part minoritaire dans Caruso.

A compter de novembre, Umberto Angeloni met fin à son activité opérationnelle au sein de l’entreprise qu’il dirigeait depuis neuf ans. Il avait acquis 38 % de la société en 2008 pour atteindre 80 % en 2012 et 100 % en 2013.

C’est son fils, Marco, qui prend sa succession en tant que PDG. Ce dernier, entré chez Caruso en 2010 comme directeur Business Planning & Development, avait été nommé directeur des opérations en avril 2015. Auparavant, Marco Angeloni, qui détient un MBA obtenu auprès de l’INSEAD de Fontainebleau/Singapour, avait travaillé dans le secteur financier pour des banques d’investissement et dans celui du conseil en stratégie axé sur le luxe pour Bain & Co.

La maison italienne produit sa propre marque d’habillement masculin haut de gamme Caruso, ainsi que les collections Homme de luxe des plus grandes griffes internationales. L’entreprise, qui détient deux boutiques en propre à Milan et à New York, a vu ces dernières années son chiffre d’affaires passer de 57 millions d'euros en 2013 à 48 millions en 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness