Cash Investigation remonte la filière du coton

Après s’être attaqué aux méthodes de management, notamment chez Lidl, et à l’affaire des « Paradise Papers », Cash Investigation revient avec une nouvelle enquête cette fois consacrée à la filière du coton. Une émission présentée par Elise Lucet et diffusée ce mardi 28 novembre sur France 2 en première partie de soirée.


Bande-annonce du nouveau Cash Investigation, réalisé par Sandrine Rigaud

Baptisé « Coton : l’envers de nos tee-shirts », le nouveau numéro de l’émission s’est attardé sur la chaîne de fabrication de cette fibre naturelle, représentant un business de 37 milliards d’euros par an encaissés par les négociants.

Une enquête poussée par les revendications de grandes enseignes d’habillement qui mettent en avant les différents labels obtenus pour un sourcing plus responsable, tant au niveau humain que pour la planète. Les journalistes sont donc partis jusqu’en Ouzbékistan, l’un des plus gros producteur de coton, pour remonter cette filière qui ne semble finalement pas si respectueuse, ayant parfois recours au travail forcé et infantile.

Un fait bien connu des ONG qui militent depuis de nombreuses années pour multiplier les contrôles dans ce pays. A la suite de cette polémique, le géant suédois H&M a déclaré en 2016 arrêter d’utiliser du coton venu d’Ouzbékistan.

Pourtant, L’Union européenne a travaillé sur un protocole, entré en vigueur le 1er juillet dernier, pour une facilitation de l'exportation de produits textiles ouzbeks vers les pays membres, après la conformation du pays à l'exigence d'élimination du travail des enfants lors de la récolte du coton. Une situation qu'est donc allée étudier la rédaction de Cash Investigation et qui sera au coeur du reportage de France 2 ce 28 novembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

TextileIndustrieMédias