Champs-Elysées, Elysée : vers la création de marques commerciales

« Elysée – Présidence de la République », voici le nom sous lequel la plus haute instance de l'Etat devrait lancer sa ligne de produits dérivés, d’après des informations du Canard Enchaîné et de La Lettre A. Un appel d’offres a été publié le 3 juin pour un « mandat d’agent de licences pour la définition d’une stratégie de marques et sa mise en œuvre pour la présidence de la République ». La date limite de réception des offres est le 2 juillet 2018.  
 
L'Elysée voudrait développer des produits dérivés - Patrick Kovarik AFP

D’après La Lettre A, c’est Patrick Strzoda, le directeur du cabinet, qui aurait déposé la marque auprès de l’Inpi. Les produits estampillés « Elysée » devraient ensuite être mis en vente à partir du 15 septembre 2018, à l’occasion des Journées du Patrimoine, sur une boutique en ligne. Une information complétée par le Huffington Post, qui a réussi à obtenir de l’Elysée la précision suivante : « Si l’ouverture d’une boutique en ligne est bien une option, nous en avons beaucoup d’autres en stock ».
 
L’argent généré par la vente de ces cravates, mugs ou encore porte-clés serait, selon La Lettre A, réservé aux travaux de rénovation de l’Elysée, dont le coût est de 100 millions d’euros pour sept années de travail.
 
Ce projet de marque présidentielle n’est pas le premier, puisque sous Nicolas Sarkozy, deux noms avaient été déposés auprès de l’Inpi en 2010 : « Présidence Française » et « RF Présidence de la République Française ». Ils couvraient la création de couteaux, porte-clés, vêtements et autres porcelaines. La ville de Paris, elle, avait dès 2013 lancé une boutique en ligne puis ouvert un espace pour distribuer ses 270 références de produits dérivés aux couleurs de la capitale
 
En parallèle, le Comité des Champs-Elysées, qui regroupe les différents commerçants de l’avenue, aurait, selon un article du Parisien cette fois, également l’intention de commercialiser le nom « Champs-Elysées » à des marques désireuses de l’exploiter. Comme les thés Kusmi Tea, présents sur l’artère et sur le point de dévoiler un thé tricolore en vente début juillet, toujours d’après Le Parisien.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Business
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER