Chantal Thomass se raconte dans une autobiographie

Au tour de Chantal Thomass de s'essayer à l'exercice de l'autobiographie. La créatrice au carré noir se raconte en cette rentrée 2017 dans un ouvrage intitulé "Sens dessus dessous", paru le 14 septembre aux éditions Michel Lafon. Un titre qui, outre le clin d'œil évident à l'univers de la lingerie, décrit le chemin parfois tortueux qu'a été celui de cette figure de la mode.


La couverture du livre signé Chantal Thomass - Michel Lafon

Un récit de sa vie qui est marquée par plusieurs époques : l'émancipation de la jeune fille née à Vanves, près de Paris, la création de la marque de prêt-à-porter Ter et Bantine dans les années 70, le basculement vers la lingerie et le faste des années 80, puis les aléas économiques et judiciaires, jusqu'à l'époque actuelle et l'accalmie depuis le rachat de la marque Chantal Thomass par le groupe Chantelle en 2011.

La vie personnelle de Chantal Thomass s'entremêle avec les étapes charnières de sa carrière et permet d'entrevoir la personnalité derrière le personnage. Une personnalité façonnée par les péripéties qu'elle dévoile, et surtout par une période qu'ont connue d'autres créateurs : la perte de l'usage de son nom au milieu des années 90.

D'où elle vient, où elle va et comment elle exerce aujourd'hui sa créativité et son regard sur le monde actuel, des questions auxquelles elle répond, avec un souhait formulé tel quel : « lever les derniers malentendus, que l'on voudra bien reconnaître que je n'ai jamais voulu asservir les femmes mais qu'au contraire, tant avec mon prêt-à-porter qu'avec ma lingerie, je n'ai eu de cesse de les libérer d'un certain conformisme »  . 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

LingerieMédias