Chic Young Blood: une deuxième édition encore timide

Pour sa deuxième édition, le Chic Young Blood, qui s’est tenu du 26 au 28 octobre, a sans doute laissé certains visiteurs sur leur faim. Il faut dire que le lieu choisi, une ancienne usine désaffectée dans le quartier de l’art et du design 751-D Park, et la scène musicale à l’entrée, laissait sans doute espérer une foule plus nombreuse.

Le Chic a trouvé le lieu, reste à attirer quelques marques internationales.
Officiellement, avec ses 110 marques, le salon de la mode jeune a attiré 22000 visiteurs, aussi bien acheteurs professionnels qu'aficionados. "Il y a encore un décalage entre le discours et l’offre réelle. Je suis venu voir une manifestation street et urbaine mais de nombreux labels sont sur un positionnement plus créateur. Le lieu extraordinaire correspond lui au discours. Ce salon n’en est qu’à ses débuts", observe Gérard Roudine, chargé de mission Chine à la fédération française du prêt-à-porter féminin. La moitié de l’espace était clairement mode jeune avec de nombreuses marques de la galaxie Iconix. Le second était davantage mode féminine et prêt-à-porter hormis Lee Cooper sans doute.

Depot 3 propose un style workwear.
"Notre objectif est d’avoir une plateforme aussi pour les jeunes marques. Il y a un côté BtoB qui reste, mais également BtoC en créant un lien entre les marques et les consommateurs. D'où nos efforts pour être présents sur les réseaux sociaux. C’est une manifestation globale du skate au sportswear en passant par le street pour les générations nées dans les années 1980 et 1990", détaille Chen Dapeng, vice-président de la China National Garment Association, coorganisateur du Chic et à l’initiative en 2011 du lancement du Chic Young Blood. "Ici, nous sommes présents pour la première fois. Mais espérons dans le futur participer aussi à d’autres salons", commente l’équipe de la marque chinoise de mode masculine Dépôt 3.

De nombreux exposants chinois, avec des marques au nom anglo-saxon, viennent aussi à Pékin comme on monterait en France sur la capitale, à la rencontre des acheteurs et surtout des journalistes. De plus, le changement de date permet au salon de se tenir en parallèle à la Fashion Week de Pékin, dont Mercedez-Benz est le sponsor depuis 3 saisons.

Pour la suite, Chen Dapeng prépare surtout la prochaine édition du Chic, son grand salon de l’habillement, qui se tiendra du 26 au 29 mars prochain. Une version virtuelle est dans les starting blocks.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversSalons