Chine : JD.com lance son offre logistique dédiée aux marques

L’e-commerçant chinois JD.com vient de créer une structure logistique destinée à accompagner entreprises et marques dans leur déploiement en Chine. Ambition qui repose sur un vaste maillage d’entrepôts et une flotte de camions en propre et qui permet au groupe de tenir tête au leader Alibaba. Le challenger compte ainsi 256 entrepôts et 6 906 points de retrait des commandes dans l'Empire du Milieu.

 

Le lancement de JD Logistics est mené sur fond de lourds investissements annoncés dans le domaine et plus précisément dans l’automatisation des zones logistiques du groupe, mais également dans le développement de solutions de livraison par drones. L’offre de la nouvelle filiale va à terme proposer des solutions clefs en main, intégrant stockage, acheminement, livraison et service après-vente aux commerçants en ligne ou simples clients logistiques.

Les investissements importants nécessaires au déploiement d’une telle offre ont, fin 2016, causé quelques remous parmi les actionnaires, inquiets d'une rentabilité restant à construire. « Nous voulons que nos actionnaires comprennent : JD n’est pas une société à se fixer des objectifs à un, deux ou trois ans. Ce que nous regardons, ce sont nos bénéfices à 10 ou 20 ans », avait alors insisté le PDG, Richard Liu, dans une interview à Bloomberg.

JD.com pèse près de 14 % du marché chinois de la vente en ligne, qui devrait frôler la barre des 650 milliards d’euros de dépenses en 2017. Un niveau bien moindre qu’Alibaba, qui s’accaparerait 78 % du marché. Le champ d'intervention de l’entreprise ne se limite cependant plus à la vente en ligne, sa stratégie, similaire à celle d’Amazon, l’ayant amené à développer une offre d’hébergement de données ou encore de services de prêts bancaires en Asie du Sud-Est.

JD.com a enregistré l’an passé des ventes d'un montant de 372,3 milliards de yuans (49,5 milliards d’euros), en croissance spectaculaire de 46 %. Les recettes du groupe ont, elles, progressé de 44 %, à 34 milliards d’euros. Et si les revenus issus des ventes de biens ont progressé de 42 %, ceux générés par les services du groupe ont augmenté de 66 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - DiversBusinessInnovations