Chine : des règles toujours plus souples pour les investisseurs étrangers

La Chine a assoupli mardi les conditions encadrant les sorties de capitaux effectuées par certaines catégories d’investisseurs étrangers détenant des actions ou des obligations chinoises, dernière initiative en date de Pékin pour ouvrir ses marchés.


Des règles plus souples pour les investisseurs étrangers en Chine

L’administration publique du marché des changes en Chine (Safe) a annoncé la suppression du plafond mensuel de 20 % sur les fonds rapatriés dans le cadre du mécanisme pour les investisseurs institutionnels étrangers qualifiés (QFII), dont la devise d’usage est le dollar. Elle a aussi supprimé la période de blocage de l’investissement principal pour les QFII et les RQFII, le mécanisme équivalent mais en yuan.

Cette initiative survient moins de deux semaines après l’intégration par MSCI de plus de 200 entreprises chinoises cotées dans son indice des marchés émergents.

« C’est conforme avec la politique globale d’ouverture de la Chine et cela pourrait contribuer à raccourcir la procédure vers la pleine inclusion de la Chine dans MSCI », dit Ivan Shi, responsable de la recherche au sein du cabinet Z-Ben Advisors, en soulignant que les questions de l’accessibilité et du rapatriement des capitaux étaient deux grandes sources de frustration pour les investisseurs étrangers.

La Safe autorise aussi désormais les investisseurs des catégories QFII et RQFII à prendre des positions de couverture sur les changes en Chine.

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

ModeBusiness