Colette n'est toujours pas une marque, même après 20 ans, pour Sarah Andelman

Rien ne s’arrête jamais vraiment pour Sarah Andelman. Colette (Paris Ier), son fameux magasin – qu’elle a ouvert avec sa mère Colette Roussaux –, a fêté le mois dernier son 20e anniversaire avec une « beach party » organisée au sein du musée des arts décoratifs. Mais le dimanche matin, les employés faisaient ce qu’ils font tous les dimanches matin, c’est-à-dire démonter la vitrine pour en installer une autre, tout aussi attirante. Dans ce cas précis, il s’agissait d’une série de meubles Ikea personnalisés et portant le logo de Colette – les célèbres deux points bleus.

Sarah Andelman, la fondatrice de Colette, nage dans une mer de boules recyclables pendant The Beach - Colette founder Sarah Andelman swims among 300 recycable balls in The Beach

Depuis son ouverture en 1997, le nom de Colette a été synonyme de shopping sophistiqué. A son lancement, cet assemblage de mode d’avant-garde, sneakers pour hipsters, tee-shirts originaux, petits articles de beauté, gadgets high-tech, bijoux audacieux, livres-photos et magazines indé a pu surprendre. Comme un trop grand nombre de cépages dans une boutique de vin ! Mais les caisses n’ont pas cessé de sonner depuis le premier jour. Après une centaine de visites chez Colette depuis son ouverture il y a 20 ans, l’auteur de ces lignes peut témoigner qu’il y avait toujours une queue pour payer.

D'une certaine manière, l’histoire s’est toujours faite là-bas. En 1795, 80 mètres plus loin, le jeune Napoléon s’est fait connaître en faisant tonner ses canons contre les insurgés royalistes aux abords de l’Église Saint-Roch. Tout comme Bonaparte, mère et fille sont délibérément indépendantes – ayant refusé de nombreuses offres de franchise ou de licence pour Colette et rejetant ainsi le modèle des marques de luxe françaises depuis un siècle. Et au pays des meilleurs vins, qu’ont-ils décidé d’ouvrir au milieu de Paris ? Un bar à eau – et comme d’habitude, il est toujours plein.

« Un jour, nous avons pensé à rassembler les choses que nous aimons – des produits introuvables à Paris, des choses que nous avions vues chez Joseph à Londres, des sneakers et des montres de Tokyo, des produits comme ceux de Kiehl’s que nous avons découverts à New York. Quand nous avons ouvert, à Paris, les grands magasins étaient de vieilles dames », précise Sarah, vêtue d’un haut de Written Afterwards, d’une jupe d’Erdem et de chaussures Simone Rocha.

La marque – parce Colette en est quand même une – a fêté son 20e anniversaire de manière excentrique avec The Beach, une installation géante au Louvre, faite de 300 000 boules recyclables représentant la mer, le tout dessiné par Snarkitecture. Toute la semaine, parents et enfants ont fait la queue au musée.

En quelque sorte, Sarah est une grande rédactrice de mode contemporaine. « Oui ! J’ai choisi les fenêtres et elles sont comme la couverture du magazine. Et nous avons des pages mode, des pages beauté et des pages design. Et des recettes de cuisine. C’est comme un hebdomadaire et nous avons même une newsletter ! » précise-t-elle, elle qui a su constituer une équipe de plus de 100 personnes.

Presque toutes les griffes de luxe sont passées par Colette, même si à un moment, le Balenciaga de Nicolas Ghesquière s’y est refusé. « Avec Nicolas, il s’agissait de politique. Mais avec Demna Gvasalia, nous avons eu Vetements et aujourd’hui c’est magnifique de pouvoir mélanger ça avec Balenciaga », fait remarquer la mère de Woody, 4 ans, qu’elle a eu avec le réalisateur de films Philip Andelman.

Le mois dernier, ce dernier a ouvert Stoney Clove Bakery, une pâtisserie américaine de cookies et gâteaux, au 71 rue Greneta, près de la rue Montorgueil. Même si Sarah est basée à Paris, elle précise que sa résidence pour le week-end est dans le nord de l’Etat de New York, dans les Catskills, où son mari Philip possède une maison.

Traduit par Lionel Tixeire

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - DiversBusiness