Comité Colbert : quand le luxe donne la parole à la jeune génération

Le Comité Colbert – l'association de promotion du luxe français –  a dévoilé le gagnant d'un concours de courts-métrages. De manière un peu surprenante, il s'agit d'un petit film drôle réalisé par les élèves d'un collège de Mantes-la-Jolie et jouant.
Le film L'Empreinte, lauréat du concours

Créé afin d'encourager les jeunes gens à acquérir un savoir-faire ou un métier spécialisé dans le domaine du luxe, le concours de courts métrages organisé par le Comité Colbert s'intitule « Je filme le métier qui me plaît ».

« Nous voulions que la jeune génération à travers la France comprenne l'importance d'apprendre un métier, et pourquoi il s'agit d'un investissement pour un individu, qui constitue un trésor », a précisé Elisabeth Ponsolle des Portes, la déléguée générale du Comité Colbert.
 
Elle a aussi présenté une série d'entrevues vidéo de six récipiendaires de la décoration de l'ordre des Arts et des Lettres. Il s'agit de six artisans officiant pour des marques de luxe membres du comité : Baccarat, Faïenceries de Gien, Hermès, Champagne Krug, Puiforcat et Yves Delorme. Sous les auspices du Comité Colbert, 37 travailleurs spécialisés ont reçu cette distinction depuis 2006, qui était précédemment réservée au Prix Nobel, vedettes de la musique, légendes de la littérature et acteurs hollywoodiens.

Fondé en 1954, le Comité Colbert rassemble 70 membres, dont Louis Vuitton, Chanel, Christian Dior, Chloé, Boucheron et Hermès, ainsi que des hôtels comme le George V, où Elisabeth Ponsolle des Portes a d'ailleurs organisé un petit-déjeuner chic pour les médias.

Le Clap d'Or est donc allé à « L'Empreinte », du Collège Jules Ferry de Mantes-la-Jolie. Le film met en scène trois jeunes acteurs d'origine arabe, où un policier interroge un jeune homme soupçonné de vendre de la drogue. Mais le mystérieux liquide se révèle être un parfum créé par le jeune suspect.

« Vous devriez changer de parfum », déclare alors le suspect au policier, qui s'interroge ensuite sur le niveau des salaires dans le secteur de la parfumerie.

« Vous pourriez gagner 2 000 euros par mois, et beaucoup plus si vous êtes bon », répond-il en souriant, dans ce court métrage filmé comme «  La Haine », métrage qui en 1995 racontait la vie d'un trio de jeunes hommes – un arabe, un noir et un blanc – dans une zone défavorisée comme celle de Mantes-la-Jolie. 

En tout, le comité présidé par le réalisateur grec Costa Gavras a reçu environ 90 films. Des collèges répartis dans toute la France ont participé au concours, un symbole à la fois de l'intérêt pour le luxe français et du désir de changement.

Traduit par Lionel Tixeire

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - DiversMédiasCréation