Comment Figaret compte multiplier son chiffre d'affaires par quatre

Figaret fait sa rentrée. Une rentrée activement préparée pour présenter un nouveau visage avec le lancement de la collection automne-hiver 2017. L’amorce d’un plan de développement ambitieux que la griffe dessine actuellement avec son nouveau propriétaire depuis janvier dernier : Experienced Capital Partners, la société d’investissement créée par Frédéric Biousse, Elie Kouby et Emmanuel Pradère en 2016 et déjà actionnaire de griffes françaises comme Sœur, Sessùn, Maison Standards, Le Slip Français et Balibaris.

Déborah Janicek, présidente de - Figaret
 
Comme FashionNetwork.com l’annonçait en juillet dernier, c’est à Déborah Janicek que le fonds a confié les rênes de Figaret. S’inscrivant dans la continuité des pistes de travail amorcées les mois précédents, elle lance avec une équipe de direction remaniée une véritable offensive en cette rentrée. "Le lancement de la saison automne-hiver est vraiment le temps zéro de notre nouvelle stratégie", affirme ainsi la présidente du spécialiste de la chemise.
 
En premier lieu, c’est l’image de la maison qui a été retravaillée. Modernisée, celle-ci se dévoile sur le nouveau site internet de la marque depuis la fin du mois d’août, mais aussi dans un premier point de vente. Car la griffe a déjà amorcé la refonte de son concept de boutique. C’est tout près de son siège, rue de Courcelles, dans le XVIIe arrondissement de Paris, que Figaret a transformé son premier point de vente. En attendant d’en remanier quelques autres, choisis parmi la vingtaine d'adresses que la marque compte déjà, mais aussi d’en ouvrir de nouveaux, dès la fin de l’année. Deux à trois nouvelles boutiques devraient ouvrir dans les grandes villes françaises, avant une nouvelle vague pour atteindre l'objectif de trente ouvertures sous deux ans.
 
Le réseau retail existant de Figaret a en effet été l’un des atouts qui a séduit le fonds Experienced Capital Partners. "Il y avait ici un acquis formidable, témoigne Déborah Janicek. Une vingtaine de points de vente premium, une notoriété, un positionnement… Il suffit de la remettre au goût du jour !", estime la présidente. Pour cela, les investissements sont importants, bien au-delà du plan média annoncé pour l'automne.

Le programme de développement fixé sera soutenu par un autre acteur, outre le fonds propriétaire évidemment, puisque la marque a signé avec un nouvel opérateur de soutien aux PME de croissance, Eiffel Croissance Directe. Un prêteur qui a d'ailleurs officialisé début septembre son lancement au siège de Figaret, en présence du secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Économie et des Finances, Benjamin Griveaux, participant là aussi de la volonté de la griffe de communiquer son ambition.

La première boutique refaite au nouveau concept, rue de Courcelles - Figaret
 
L'ambition pour Figaret, justement, est d’asseoir le statut de marque référente de la chemise, recruter de nouveaux clients avec une nouvelle image, consolider la présence retail et enfin accélérer sur le digital. "Dans un second temps seulement, nous envisagerons peut-être un développement international", précise la dirigeante.
 
Des arbitrages qui sont réalisés avec le fonds propriétaire, pour qui Figaret n’est pas un investissement comme les autres. Experienced Capital Partners a ainsi dérogé à ses habituelles participations minoritaires pour prendre 70 % du capital chez Figaret. "Nous avons une relation très étroite, nous travaillons ensemble sur les sujets opérationnels, confie Déborah Janicek. Pour avancer efficacement, nous mettons à contribution toutes les expériences réunies au sein de l’équipe du fonds", ajoute-t-elle. Un enjeu fort donc pour cette société d'investissement hyperactive sur le segment "luxe abordable" depuis sa création.
 
Un propriétaire qui a fixé un objectif : multiplier par quatre le chiffre d'affaires actuel de 22 millions d'euros. "Cette année a été celle du lancement des chantiers, donc il s’agira d'abord de stabiliser l’entreprise en termes de rentabilité, affirme Déborah Janicek. A partir de 2018 en revanche, nous attendons une croissance dynamique, externe et organique". La méthode forte des anciens dirigeants de Sandro et Maje appliquée à Figaret donc, avec, ils l'espèrent, la même réussite.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness