Condé Nast : le directeur France nie toute relation avec le Groupe Marie Claire

Xavier Romatet quittera bientôt son poste de dirigeant chez Condé Nast. Mais contrairement aux échos qui circulent, il affirme n’avoir aucune relation avec le Groupe Marie Claire, ni avec d’autres acteurs du secteurs avec lesquels il envisagerait de former une nouvelle entité. Le Groupe Marie Claire avait mis fin aux pourparlers allant dans ce sens le mois dernier.


Xavier Romatet - Conde Nast

« Je travaille sur d’autres projets personnels », a déclaré Xavier Romatet. « Je ne participe ni de près ni de loin à l’élaboration de ce projet », a-t-il affirmé à propos de discussions informelles qui ont eu lieu ces dernières semaines concernant une possible fusion entre le Groupe Marie Claire, la branche française de Mondadori et le groupe de presse français Lagardère, propriétaire du Groupe Marie Claire à 42 %. Plusieurs médias, dont FashionNetwork.com, avaient en effet relayé l’information selon laquelle Xavier Romatet envisagerait de prendre la tête de cette potentielle nouvelle structure sur le point d’être formée. Il était également mentionné qu’il ait d’ores et déjà apporté son aide au Groupe Marie Claire au cours d’une discussion informelle concernant les opérations de restructuration de la société et les syndicats.

« C’est avec une grande surprise que j’ai pris connaissance de l’information parue dans l’édition de Fashion Network du 19 mars indiquant que je suis déjà actif au sein du Groupe Marie Claire », écrit Xavier Romatet dans un communiqué. « Je n’ai jamais collaboré à Marie Claire ni envisagé de travailler comme vous y faites allusion au sein des entités susceptibles de résulter de la fusion dont vous parlez concernant Marie Claire, Mandadori et Lagardère.​ Je ne participe ni de près ni de loin à ce projet. »
 
Xavier Romatet a annoncé sur son compte Instagram qu’il quitterait son poste de vice-président et directeur du département France de Condé Nast début mai. Il sera remplacé par Yves Bougon, actuellement vice-président senior chez Hearst pour l’Asie du Sud-Est. Il a aussi aidé à développer les activités digitales d’Elle au Japon.
 
Le mois dernier, le Groupe Marie-Claire s’était retiré de discussions qui avaient auparavant été confirmées par Mondadori, soulevant des interrogations quant à l’avenir du projet. Le directeur du Groupe Marie Claire, Arnaud de Contades, a confié aux Échos que sa famille n’empêcherait pas Lagardère de vendre sa part de 42 % si cela n’allait pas à l’encontre de ses intérêts.
 
Le fusion du Groupe Marie Claire, qui publie les titres Cosmopolitan, Avantages et Stylist, avec la branche française de Mondadori (Biba, Grazia, Closer) et certains titres de presse de Lagardère comme Elle aurait permis de rationaliser les coûts de la distribution, des abonnements, de la comptabilité et de la vente d’espace publicitaire, selon les analystes du secteur.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversPeopleNominations