Consommation : la confiance des Français à son plus haut ?

Les consommateurs français affichaient au dernier trimestre 2017 une confiance record, selon Nielsen, dont l’indice The Conference Board donnait à l’Hexagone un score de 79, en progression de 13 points. Une progression qui ne se limite pas à nos frontières, l’indice mondial atteignant 105, en hausse de 4 points.


Nielsen

Ce sont en effet 51 pays qui ont connu une progression entre la fin 2016 et la fin 2017, avec pour 35 d’entre eux des hausses excédant les cinq points, comme c’est le cas pour la Chine, le Japon, la France et l’Italie. A l’inverse, seuls le Royaume-Uni, l’Inde et les Etats-Unis ont connu une chute dépassant les cinq points, les deux derniers conservant cependant le titre de pays les plus optimistes du monde.

Pour ce qui est de l’Europe, Nielsen interprète la hausse comme un rééquilibrage après la crise financière du début de la décennie et la récente incertitude géopolitique, Brexit en tête.

« En Allemagne, la confiance se maintient ou presque à un niveau exceptionnel depuis le deuxième trimestre 2017. En France et en Italie, la confiance atteint à la fin de l’année un niveau record jamais égalé depuis 2007 et 2010, respectivement. La seule grande économie de la région à perdre confiance en 2017 est le Royaume-Uni. Là, la confiance a culminé au troisième trimestre 2016, immédiatement après le vote sur le Brexit, mais elle a régulièrement baissé depuis, revenant à des niveaux jamais vus depuis la fin 2014. Bien sûr, la résolution finale des négociations sur le Brexit devrait avoir un impact important sur confiance et la croissance économique dans toute la région. »

« Peu pessimistes »

En France, Nielsen reste prudent, adoptant cette étonnante tournure : « Les Français n’ont jamais été aussi peu pessimistes ». Avec 79 au dernier trimestre 2017, le score national a progressé de 8 points par rapport au troisième trimestre et de 13 points par rapport au dernier trimestre 2016. Mais reste bien en deçà de la moyenne mondiale de 100.

« Si les perspectives des finances personnelles sont relativement stables pour les consommateurs français, c'est sur le terrain de l'emploi que l'amélioration est visible, souligne Nielsen. Parallèlement, le sentiment de récession a chuté passant de 71 % à 59 % en un an. Le terrorisme continue d'être la principale préoccupation des Français, mais en légère baisse. A l'inverse, l'augmentation des prix des produits alimentaires et des factures d'énergie, ainsi que le réchauffement climatique, sont davantage cités. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversBeauté - DiversBusiness