Cos : une danse au son du textile à Florence

La présentation raffinée et moderniste de Cos donnait beaucoup à voir, mais aussi à entendre, ce mercredi matin à Florence. La collection entière était portée par les danseurs de la compagnie de Wayne McGregor.


Photo: Cos

Cos, le label minimaliste du groupe H&M, a fait ses grands débuts au Pitti, 94e édition en date de cette semaine de la mode masculine florentine dont l'organisation, particulièrement fluide, est unique au monde.

« On voulait travailler sur l'idée de mouvement. La décision la plus naturelle était de faire appel à un chorégraphe, alors on a pensé au travail de Wayne », explique le créateur des collections masculines de Cos, Christophe Copin, qui cite le ballet Tree of Codes, fruit de la rencontre « incroyable » entre la compagnie de Wayne McGregor et de celle de l'Opéra de Paris, sous les ors du Palais Garnier en 2016. 

Dans le cadre du Pitti, la marque a organisé sa présentation sous le cloître Renaissance de l'Istituto degli Innocenti. Mais point d'innocence chez ces danseurs, qui bondissaient et se contorsionnaient, emportés par une bande-son électronique spirituelle et explosive, composée sur mesure par Joel Cadbury, connu pour son travail sur le film Sexy Beast. À la place des costumes, la collection épurée et élégante Cos x Pitti Uomo.
 
Les coupes : allongées et volumineuses, sans être jamais excentriques. Les finitions : quelques boutons déplacés, des longueurs exagérées. Les matières : des tissus unis gris, bleu marine, blanc, mastic. La collection était un véritable manifeste sur l'ADN de la marque - modernité, confort, intemporalité et fonctionnalité.


Photo: Cos
 
« Certaines pièces en mailles ont des fronces, comme si elles gardaient la mémoire du mouvement. Nous voulions que certaines chemises et certains manteaux soient craquants, qu'ils produisent un son une fois portés. C'est le point de départ de la musique : j'ai fait porter les vêtements par Joel, pour qu'il écoute leur son », explique Christophe Copin, Français d'origine, exilé à Londres. En ce jour de tension palpable entre la France et l'Italie, au sujet des politiques d'immigration des deux pays, l'accueil qui lui a été réservé en Toscane avait quelque chose de rassurant.

À l'évidence, l'ambiance sereinement optimiste des vêtements dessinés par Christophe Copin trouve d'ailleurs une bonne résonance à l'international. Cos a ainsi l'intention d'ouvrir dix boutiques supplémentaires avant la fin de l'année, en plus de ses 248 magasins répartis dans le monde entier. Ces nouveaux points de vente seront situés à Bâle (Suisse) et à Changsha (Chine) - ces derniers ouvrent leurs portes ce vendredi ; à Lyon, à Kuala Lumpur (Malaisie), à Austin et Los Angeles (États-Unis), à Augsburg (Allemagne), à Lyngby (Danemark), à Brisbane (Australie) et enfin à Bangkok (Thaïlande). 

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresEvénements