Cosmetic 360, fer de lance de l’innovation cosmétique

En 2030, le nombre de consommateurs de produits de beauté devrait bondir de 40 %, pour atteindre les 6,3 milliards. Un marché porteur qui reste cependant très concurrentiel et fourmille de multiples acteurs offensifs et inventifs. En tant que leader mondial de la parfumerie-cosmétique, « la France ne peut pas s’endormir », martèle Marc-Antoine Jamet, le président du pôle de compétitivité Cosmetic Valley, organisateur de Cosmetic 360, dont la troisième édition a débuté ce mercredi 18 octobre pour deux jours au Carrousel du Louvre à Paris.


Sur l'édition 2016 de Cosmetic 360

Inauguré par le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des finances, Benjamin Griveaux, le salon se veut le fer de lance de l'innovation de la filière parfumerie-cosmétique, principal levier de croissance de cette industrie.

Cosmetic 360 réunit 200 exposants officiant dans les matières premières, la formulation et la fabrication, les tests et les analyses, le packaging et le conditionnement, et le support pour l’industrie cosmétique. Le salon fédère également 30 start-up comme Aryballe Technologie, créatrice d’un nez électronique capable d’identifier une odeur en trente secondes, ou Zéo, qui a créé une poudre qui sèche les cheveux de façon rapide et naturelle. Les visiteurs peuvent également présenter leur projet devant des experts de l’écosystème parfumerie-cosmétique et des professionnels de l’accompagnement de start-up comme BPI.

Cosmetic 360 renouvelle également son espace Open Innovation, qui permet aux grandes marques et groupes  – Chanel, Johnson & Johnson, L’Oréal, LVMH Recherche et Shiseido – de rencontrer des porteurs de projets innovants sélectionnés en amont lors de sessions de rendez-vous planifiées. Avec une nouveauté cette année qui montre un intérêt croissant pour Cosmetic 360 :  L’Oréal et Shiseido ont également un stand sur le salon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

BeautéSalonsInnovations