Delvaux va ouvrir un nouvel atelier de fabrication en France

Bruxelles, 22 mars 2018 (AFP) - La maison de maroquinerie de luxe Delvaux a annoncé jeudi à Bruxelles l'ouverture en octobre d'un nouveau site de production en France, qui sera le troisième de la marque, et celle de son premier magasin aux Etats-Unis, à New York.

Delvaux

Maison historique fondée dans la capitale belge en 1829, détenue depuis 2011 par des intérêts asiatiques, Delvaux entend ainsi « doubler sa capacité de production pour accompagner la demande », selon sa direction.

La marque de sacs à main, qui produit déjà à Bruxelles et à Bourg-Argental (centre-est de la France), va ouvrir en octobre 2018 un nouvel atelier de fabrication à Avoudrey (est de la France), non loin de la Suisse. Une centaine de salariés de l'entreprise SIS à Avoudrey sont actuellement formés pour rejoindre l'atelier qu'est en train de bâtir Delvaux sur ce site industriel, a précisé la marque. D'ici deux ans, 200 personnes devraient y travailler pour l'icône belge de la mode, soit un doublement de ses effectifs dédiés à la fabrication (environ 200 actuellement).

« On continue à investir fortement dans le savoir-faire et on accélère notre diversification géographique en terme de magasins », a souligné le Français Jean-Marc Loubier, PDG de First Heritage Brands (FHB) qui possède Delvaux, lors d'une visite de presse de l'atelier bruxellois.

La marque, qui exploite aujourd'hui 37 boutiques à son nom (dont huit en Belgique, trois à Paris, une vingtaine en Asie), va ouvrir en octobre son premier magasin aux Etats-Unis, à New York, sur la 5e Avenue face à Central Park.

En Europe, cette année, Londres accueillera son troisième magasin et l'Italie aura sa première enseigne, à Milan. « On est toujours sur quatre ou cinq ouvertures de magasins par an, mais celles-là nous font changer de stature », a affirmé Jean-Marc Loubier, qui assure avoir fait passer en sept ans de 3 % à 85 % la part de l'activité réalisée à l'international.

Non coté en Bourse, Delvaux revendique un chiffre d'affaires annuel « supérieur à 100 millions d'euros ». Son concurrent, le groupe français Hermès, a enregistré en 2017 pour 5,5 milliards d'euros de ventes. En 2011, la marque qui fournit la Cour de Belgique avait été rachetée à des Belges par l'entreprise FHB, aujourd'hui détenue majoritairement par la famille hongkongaise Fung associée au fonds souverain de Singapour Temasek.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - AccessoiresIndustrieBusiness