Denim : l'expansion du marché asiatique va booster l'amont d'ici 2025

Une étude récente montre que le marché des agents d'apprêt et de finissage du denim devrait presque doubler d'ici 2015, passant de 1,19 milliard de dollars (1 milliard d'euros) à 2,21 milliards de dollars (1,87 milliard d'euros), en raison d'un regain de popularité des articles en denim dans la région Asie-Pacifique, mais aussi des récentes innovations technologiques.


Archiv

L'étude a été publiée par Grand View Research, Inc., une société de conseil et d'études de marché basée à San Francisco. Selon elle, la croissance prévue sera causée en partie par l'évolution des tendances - les réseaux sociaux ont universalisé l'accès aux produits que les célébrités et les mannequins aiment porter, poussant les consommateurs à acheter de plus en plus d'articles en denim.

L'autre raison, c'est que les principales entreprises de fabrication de denim sont sur le point d'introduire des innovations et de nouvelles technologies d'apprêt et de finissage. Les développements techniques devraient transformer le denim en un tissu moderne et contemporain, enclin à attirer de nouveaux consommateurs.

L'étude révèle que la moitié des produits d'apprêt et de finissage utilisés dans le monde est fabriquée par une poignée de sociétés : BASF, Dow Chemical, Huntsman International LLC, Seydel Companies, Rudolf GmbH, Ab Enzymes, et Organic Dyes and Pigments.

On s'attend à ce que d'autres secteurs de l'industrie du denim connaissent une croissance similaire : les adoucissants et les enzymes. Les adoucissants représentent déjà un secteur robuste, qui a rapporté 247,7 millions de dollars (209,4 millions d'euros) en 2016 et qui devrait connaître une croissance de 9,1 % d'ici 2025. Ils sont utilisés pour améliorer les propriétés naturelles des tissus, en créant une surface douce et lisse, et en réduisant le jaunissement des fibres.

Les enzymes devraient aussi prendre une place importante dans l'industrie du denim, grâce à leur capacité à accélérer les processus de finissage, tout en améliorant la durabilité des matériaux. Les agents blanchissants ont rapporté, rien qu'aux États-Unis, presque 14 millions de dollars (11,8 millions d'euros) en 2016. À une époque où les entreprises textiles cherchent à diminuer leur impact environnemental, l'industrie du denim ne devra pas négliger le secteur des enzymes, l'un des points à améliorer en priorité.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

DenimTextileIndustrieInnovations