Diamants : Alrosa quadruple ses bénéfices en 2016

Le géant russe des diamants Alrosa, premier producteur mondial, a annoncé jeudi avoir quadruplé ses bénéfices nets en 2016 sur fond de reprise mondiale du marché.

AFP

Le groupe basé en Iakoutie (Sibérie orientale) a dégagé un bénéfice net de 133,5 milliards de roubles (2,1 milliards d'euros) contre un bénéfice de 32,2 milliards de roubles un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a augmenté de 41 %, à 317,1 milliards de roubles (5,1 milliards d'euros), et son excédent brut d'exploitation (Ebidta), mesure suivie des investisseurs, a grimpé de 49 %, à 176,4 milliards de roubles (2,8 milliards d'euros) sur un an.

« 2016 a été une année de reprise énergique sur le marché du diamant après la baisse de 2015. L'entreprise a réussi des performances financières record », a souligné le directeur administratif et financier d'Alrosa, Igor Koulichik, dans un communiqué. Les résultats financiers du groupe lui ont permis de « rembourser ses passifs à court et moyen terme », a-t-il ajouté.

Le nouveau PDG d'Alrosa est depuis mardi Sergueï Ivanov « junior », qui était de 2011 à 2016 le président du directoire du groupe d'assurances Sogaz, un des premiers du pays. Âgé de 36 ans, le nouveau PDG d'Alrosa est aussi le fils de Sergueï Ivanov, ancien chef de l'administration présidentielle et proche du président russe, Vladimir Poutine.

L'Etat russe, qui cherche à compenser les pertes budgétaires liées à l'effondrement des prix du pétrole, a vendu 11 % du capital d'Alrosa pour un peu plus de 700 millions d'euros en 2016. Il en conserve 34 % auxquels s'ajoutent 25 % détenus par les autorités locales de Iakoutie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER