Dior nomme son premier directeur du développement numérique

Christian Dior Couture a nommé Jens Riewenherm à la direction du digital, un poste créé pour l'occasion, dernier changement en date dans l'équipe de direction de la maison.


Jens Riewenherm - Photo: LinkedIn

« Je suis ravi d'accueillir Jens Riewenherm. Je suis convaincu que son talent et son expérience renforceront la stratégie numérique et la croissance de l'environnement omnicanal de Dior. Il s'agit d'une dynamique vitale pour écrire le futur de la maison, afin que la fluidité de l'expérience en ligne s'aligne avec celle des boutiques physiques », précise Pietro Beccari, PDG de Christian Dior Couture.

Cette nomination est le dernier exemple en date de la stratégie radicale du nouveau patron italien, qui a rejoint Dior en janvier dernier après avoir quitté Fendi, une autre maison du groupe LVMH. Le mois dernier, Pietro Beccari a remplacé le directeur artistique de Dior Homme, Kris Van Assche, à son poste depuis 11 ans, par Kim Jones, qui occupait un poste équivalent chez Louis Vuitton.
  
La nomination de Jens Riewenherm a pris effet cette semaine. ll rejoint Dior après une pause de six mois, à la suite de son départ de Mytheresa.com en octobre dernier - il y était resté six ans au poste de directeur général.

Diplômé en économie à l'Université de Münster, le dirigeant allemand a commencé sa carrière à Munich chez Payback, une plateforme multicanal dont il a fini par piloter la gestion. En 2007, il est devenu directeur du marketing de la chaîne de centres outlet Value Retail, avant de rejoindre Mytheresa.com en 2012.

Dans un communiqué, Dior précise : « Avec son expérience approfondie dans les secteurs du e-commerce et de l'expérience client, Jens Riewenherm permettra à la maison d'accélérer son développement numérique omnicanal ».

Mais sa nomination sonne aussi comme un aveu en creux que la vénérable maison a déçu dans l'arène du numérique, comparée aux autres grandes marques de luxe. Les maisons de premier plan ne publient pas leurs revenus en ligne dans leurs rapports annuels : il est donc compliqué d'établir des comparaisons financières. Actuellement, Dior distribue la quasi-totalité de ses lignes de prêt-à-porter et d'accessoires sur sa propre boutique en ligne.
 
En outre, sur les réseaux sociaux, Dior est à la traîne par rapport à son principal rival parisien, Chanel, notamment sur Facebook : si la page de Dior est suivie par 16,5 millions d'abonnés, Chanel en compte 21 millions, Burberry 17,3 millions, Gucci 17 millions, quand Ralph Lauren se situe légèrement en-deçà avec 8,9 millions, Yves Saint Laurent 2,9 millions et Fendi seulement 2,6 millions. 

Sur Instagram, l'ordre est à peu près identique : 27,1 millions d'abonnés pour Chanel, 22,8 millions pour Gucci, 18,9 millions pour Dior, 11,2 millions pour Burberry, 8,9 millions pour Fendi, 7,8 millions pour Ralph Lauren et 3,9 millions pour Yves Saint Laurent.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresLuxe - DiversNominationsBusiness