Dior ouvre son programme de mentorat à 200 jeunes femmes

Bienvenue à l'époque des programmes de mentorat de luxe... et de masse. La maison de Christian Dior a fait figure de pionnière en invitant 200 jeunes femmes à un événement de deux jours baptisé Women@Dior.


Photo: Dior

Ces 12 et 13 mars dans les locaux parisiens de Dior, chaque jeune invitée était accompagnée par un mentor - une employée Dior de moins de 30 ans, qui suivront leurs pupilles pendant ces douze prochains mois.
 
"La maison n'avait jamais réuni autant de jeunes femmes talentueuses, venues d'un si grand nombre de pays. Cette rencontre unique était placée sous les sceaux de la Sororité – la solidarité féminine au-delà des frontières, traditionnelles, culturelles, géographiques… – et de la Main – celle qui se tend, qui aide, qui porte, qui transmet. Chacune des mentors de Dior partageant son expérience et son expertise, mais aussi sa vision et sa bienveillance, avec sa « mentorée »", explique Dior dans un communiqué.
 
On se souvient d'ailleurs des dernières collections "féministes" créées par la directrice artistique de Dior, Maria Grazia Chiuri - et le programme a d'ailleurs été lancé quelques jours après la journée internationale des droits des femmes.
 
L'idée est de soutenir "les leaders de demain, brillantes étudiantes en école de mode, de commerce ou d’ingénieurs", ajoute la vénérable maison parisienne.

Le programme était organisé aautour de sessions plénières innervées par les trois axes symboliques que sont l’Education, l'Émancipation et l’Elévation. Chaque participante a également eu le privilège de visiter les différents départements de la maison Dior.

Pour l'éducation : des visites de Dior Héritage, les archives de la maison, véritable trésor d'objets rares, de vêtements et de documents, mais aussi les ateliers de prêt-à-porter et de haute couture où les petites mains réalisent leurs merveilles. Pour l'élévation : une série de workshops mené par les experts de la Dior Academy, sur l'ADN de la maison, et par le cabinet d'avocats Stimulus, où les participantes ont pu être initiées à "l’intelligence émotionnelle". Finalement, l'émancipation : les participantes se sont retrouvées à la salle du conseil, avec des cadres de la maison, au cours de discussions menées par Florence Sandis.

Moment marquant : la sculptrice Anilore Banon, qui collabore avec la NASA, a présenté Vitae, un projet qui consiste à envoyer sur la Lune une oeuvre représentant l'humanité et recouverte des empreintes d'un millions de mains. D'autres ateliers étaient proposés, comme un cours d’éloquence animé par Stéphane de Freitas, qui a créé le concours Eloquentia. Sans oublier la conférence poétique et interactive donnée par Vincent Avanzi, autoproclamé Chief Poetic Officer. Un nouveau titre dans une maison de mode.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversEvénements