Douglas : des ventes annuelles en hausse de 5,2 % en France

Sur son exercice 2016-17 clos le 30 septembre, l’enseigne allemande de cosmétiques et de parfumerie Douglas publie un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros, en hausse de 3,2 %. Sur la période, son Ebitda progresse de 5 %, pour s’établir à 354 millions d’euros. Les ventes en ligne de l’Allemand ont également porté la croissance et bondissent de 18 %, à environ 383 millions d’euros, représentant désormais 14 % des ventes du groupe.  


Facebook/Profumerie Douglas Italia

Sur le marché français, le groupe allemand, maison mère de l’enseigne Nocibé, enregistre un chiffre d’affaires de 743 millions d’euros, en hausse de 5,2 %. En termes de ventes, l’Hexagone reste donc le deuxième marché de Douglas, derrière son marché domestique qui totalise 1,18 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Cependant, l’exercice a largement été marqué par des acquisitions sur les marchés espagnol et italien. Après les rachats des enseignes italiennes Limoni et La Garderia en mai, Douglas s’est tout récemment emparé du groupe espagnol Perfumerias If et de ses 102 parfumeries. Un an plus tôt, la firme allemande avait déjà acquis une autre enseigne espagnole, Bodybell. A l’issue de ces rachats successifs, Douglas revendique désormais la première place d’acteur de la beauté en Italie et en Espagne. Au total, ces acquisitions représenteraient des ventes supérieures à 500 millions d’euros, générées par près de 700 magasins.

Le groupe, qui a nommé en septembre dernier Tina Müller au poste de PDG, compte à présent 1 900 magasins répartis dans 19 pays et 27 millions de porteurs européens de cartes, un chiffre en hausse de 7 %. Des membres qui achètent plus souvent et dépensent en moyenne 10 % de plus que les autres clients de l’enseigne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ParfumsCosmétiquesEsthétismeBusiness