E-commerce : JD.com veut investir 1,5 milliard de dollars dans First Capital

JD Finance, branche financière de JD.com, deuxième site d'e-commerce chinois, est en pourparlers pour racheter 24 % de First Capital, pour une valeur de 1,5 milliard de dollars.

Reuters

JD Finance, branche d'investissement de JD.com, deuxième site d'e-commerce en Chine, serait en pourparlers pour acquérir une participation de 24 %, soit presque 1,5 milliard de dollars, dans le capital de l'entreprise chinoise de courtage First Capital Securities Co Ltd, selon plusieurs sources bien informées.

Si l'accord a bien lieu, il s'agirait pour JD Finance d'un premier pas dans d'autres secteurs financiers, comme les valeurs mobilières, le secteur bancaire, les assurances... Actuellement, JD Finance propose principalement des services et des produits financiers en Chine.

JD Finance souhaiterait racheter les parts du premier et du troisième actionnaires de First Capital, Bloomage Xinyu Investment et Nengxing Holdings Group, qui possèdent respectivement 15,4 % et 8,5 % de son capital, selon une de nos sources. 

Si l'on prend en compte la valeur marchande de First Capital, qui s'élevait à 6 milliards de dollars vendredi, une part de 24 % dans la société équivaudrait à 1,5 milliard. Le contrat, toutefois, doit encore être concrétisé - aucun accord n'a encore été trouvé sur l'estimation de la valeur de ce pourcentage.

JD.com a refusé de commenter les plans de sa branche JD Finance, de même que First Capital, Bloomage Xinyu et Nengxing. JD.com, qui possédait 68,6 % de sa branche financière avant qu'elle ne soit rachetée cette année, a vendu 28,6 % de son affaire, pour 2,2 milliards de dollars, à deux investisseurs qui sont restés confidentiels.

En faisant l'acquisition de cette part de First Capital, JD Finance s'aventure sur un territoire traditionnellement réservé à de larges groupes publics, mais où se risquent désormais de plus en plus de sociétés privées, notamment des géants de la technologie, comme la branche financière d'Alibaba Group, Ant Financial and Tencent. 

JD Finance, qui possède peu de permis financiers, aura probablement accès aux affaires très lucratives de First Capital et de ses filiales, notamment celles des valeurs mobilières, des fonds et des contrats à terme d'actions, après l'acquisition.

La société espère obtenir des licences financières importantes, que ce soit en déposant de nouvelles demandes ou en investissant dans des sociétés nationales, a expliqué le PDG de JD.com, Richard Liu, à son équipe un peu plus tôt cette année. Richard Liu possède 4,3 % de JD Finance, mais contrôle la majorité des votes grâce à des procurations. First Capital, l'un des rares courtiers chinois cotés en Bourse, s'était associé avec JP Morgan en 2010 - qui lui a revendu ses 33,3 % de parts dans la joint-venture en décembre 2016.

Traduit par Paul Kaplan

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - DiversBusiness