Edith & Marcel, des chaussures d'intérieur made in Normandie

Edith & Marcel, un nom en hommage au couple Edith Piaf et Marcel Serdan, propose depuis le mois de mai 2018 via son e-shop des chaussures d’intérieur finement ouvragées. Ces pièces en cuir pour homme et femme (de la taille 35 à la taille 46) s’exposeront pour la première fois sur le salon Maison & Objet qui se tiendra du 7 au 11 septembre prochain, avant de participer en novembre au salon du Made in France Porte de Versailles.


Les chaussons d'intérieur signés Edith & Marcel - DR

Derrière Edith & Marcel, Aurélie Estienney-Varin, une mère de trois enfants qui, avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, a fait toute sa carrière dans le marketing et la direction opérationnelle de grands groupes pharmaceutiques. « J’avais envie de faire quelque chose de joli mais surtout de contribuer au maintien de l’emploi et du savoir-faire français… Un vrai combat mais je suis ravie car j’ai réussi », explique Aurélie Estienney-Varin.

Vendus au prix unique que 249 euros, les souliers d’intérieur signés Edith & Marcel sont fabriqués au sein de l’usine Marco, la plus ancienne fabrique de chaussures de France basée à Pont-de-l'Arche, dans l'Eure, depuis 1750. Les cuirs viennent quant à eux de la fabrique de Bodin Joyeux à Levroux, dans l'Indre. Même les étiquettes des chaussures et le papier de soie qui les enveloppe viennent de l’Hexagone.

Edith & Marcel a déjà fait fabriquer 200 paires de souliers, une production de fabrication française honorable pour Aurélie Estienney-Varin qui souligne : « Je pense que l’international sera un levier de croissance important pour la marque qui a déjà convaincu un site web et une boutique aux Etats-Unis. Je cherche également un partenaire pour l’Asie. »

Le nom de la marque a d'ailleurs été choisi en partie pour séduire le grand export. « Edith Piaf et Marcel Serdan, c’est le couple mythique des années 40/50, des décennies qui représentent le chic à la française. Il s'agit d'un couple très connu à l'international qui symbolise l’amour torturé, ce qui est très français », détaille Aurélie Estienney-Varin, qui se voit bien lancer une déclinaison de souliers pour enfant l’année prochaine.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresMode - ChaussuresIndustrieBusiness