Espagne : un goût de plus en plus prononcé pour les flagships

L’année 2017 a été celle de l’implantation en Espagne de grands groupes internationaux comme Uniqlo et Victoria’s Secret. Le cabinet Knight Frank estime que le pays de la péninsule ibérique est devenu l’un des marchés les plus attractifs pour les acteurs du secteur de la mode et du luxe.


La Puerta del Sol, à Madrid - Knight Frank

Le goût des marques de mode pour le format flagship apparaît, d'après Knight Frank, comme l'un des moteurs du marché de l’immobilier local. Le volume des investissements dans ces boutiques phare approche les 600 millions d’euros en 2017 en Espagne, selon le spécialiste de l'immobilier d'entreprise.

Parmi les opérations les plus marquantes de l’année passée, on retiendra la vente de l’ancien Marché de Fuencarral pour 50 millions d’euros, un emplacement de choix où le distributeur nordiste Decathlon vient d’inaugurer l’une de ses premières boutiques "grande surface" dans le centre d’une capitale.

Également à Madrid, la société britannique JD Sports et l'équipementier américain Nike se sont livrés un combat sans merci pour s’arroger l’un des seuls local disponible sur l’emblématique Puerta del Sol, au numéro 11, disposant d’une surface de plus de 1 100 mètres carrés et appartenant à Thor Equities. Et c'est finalement JD Sports qui a remporté la mise.

De son côté, H&M a fêté au début de l’année l’inauguration de sa plus grande boutique dans le pays, sur le Passeig de Gràcia de Barcelone. Le Français Kiabi, qui avait jusqu’en 2017 privilégié des locaux dans des centres commerciaux à l’extérieur des centres-villes, a choisi cette même artère commerçante pour son premier flagship espagnol en ville.

Le cabinet considère que la Puerta del Sol madrilène, avec plus de 100 millions de visiteurs chaque année, est une destination de choix pour les flagships de deuxième génération et la compare à des axes commerciaux majeurs comme Piccadilly Circus à Londres ou Times Square à New York.

Selon les chiffres du cabinet, le total des investissements dans le retail à la clôture du troisième trimestre 2017 atteint les 2,4 milliards d’euros. Si les grandes opérations de centres commerciaux ont dicté le rythme de la première moitié de l’année, les retail parks et les flagships ont gagné du terrain sur les trois derniers mois.


 

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ModeDistribution