Estée Lauder relève ses prévisions annuelles après un bon trimestre

New York, 1 nov 2017 (AFP) - Le groupe de cosmétiques américain Estée Lauder a surpris Wall Street mercredi en relevant ses objectifs financiers annuels après de solides résultats trimestriels dus à de bonnes ventes de parfums et produits de maquillage.


Kendall Jenner, l'une des égéries de la marque. - Estée Lauder

Le bénéfice net du groupe américain qui commercialise notamment les marques éponymes, DKNY, Jo Malone, La Mer, Ermenegildo Zegna, M.A.C, Clinique, Michael Kors, Tom Ford et Tommy Hilfiger, a flambé de 45,2 % à 427 millions de dollars lors du premier trimestre de son exercice fiscal décalé 2017/18, clos le 30 septembre. Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 1,21 dollar, contre 0,97 dollar attendu en moyenne par les analystes financiers.

Le groupe, qui essaie de se réinventer en séduisant des jeunes consommateurs via des ambassadrices stars de réseaux sociaux comme le top model Kylie Jenner, a enregistré une hausse de 14,3 % à 3,27 milliards de dollars de son chiffre d'affaires.

Celui-ci a été dopé par de bonnes ventes des produits de maquillage qui ont bondi de 17,7 % à 1,37 milliard de dollars, principalement grâce aux articles de la marque Tom Ford. Tirées par les griffes La Mer, Glamglow et Origins, les recettes générées par les produits de soins corporels ont progressé de 15,7 % à 1,28 milliard de dollars, tandis que les revenus des parfums ont augmenté de 7,7 % à 476 millions.

Dans la foulée, Estée Lauder a relevé ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice fiscal même s'il s'attend à inscrire une charge comprise entre 135 et 155 millions de dollars dans ses comptes du fait de sa restructuration en cours. Pour le trimestre en cours, ces prévisions sont d'une progression de 10 à 11 % des ventes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

CosmétiquesBusiness