Farfetch : le chiffre d’affaires augmente mais les pertes se creusent

Les ventes de Farfetch connaissent une croissance fulgurante, mais, dans le même temps, ses pertes augmentent elles aussi. Voilà en substance les enseignements des résultats annuels de la marketplace de luxe pour son exercice clos au 31 décembre 2016. La société anglaise continue d’investir dans son développement et sacrifierait ses bénéfices dans l'objectif de faire son entrée à la Bourse américaine.


La place de marché anglaise enregistre un bond de 74 % de son chiffre d'affaires en 2016. - Farfetch

Farfetch a déclaré que la valeur des marchandises vendues sur son site avait presque doublé l'an dernier, pour atteindre des ventes globales de 548 millions de livres (611 millions d’euros). Le chiffre d’affaires de la compagnie elle-même affiche un taux de croissance de 74 %, à 151,3 millions de livres (169 millions d’euros).

Mais, sur 2016, l’entreprise enregistre des pertes nettes de 34 millions de livres (38 millions d’euros), en hausse de 18 % par rapport à l’année précédente, ainsi que des pertes opérationnelles qui frisent les 24,9 millions de livres (28 millions d’euros).

La firme londonienne dispose de partenariats avec plus de 700 boutiques, ce qui lui permet d’offrir une large palette de marques déjà reconnues et d’autres plus confidentielles, et ainsi de s’adapter aux goûts des clients du monde entier.

Sur son chiffre d’affaires de 151 millions de livres (169 millions d’euros), seules 12 millions de livres (13,4 millions d’euros) proviennent du Royaume-Uni. Quelque 40 millions de livres (44,6 millions d’euros) sont issues du reste de l’Europe et 98 millions de livres (109,4 millions d’euros) ont été générées dans le reste du monde.

La société lancée il y a neuf ans revendique aujourd'hui 21 millions de visites mensuelles sur son site, un chiffre en constante augmentation, selon l'e-commerçant, qui ne donne néanmoins aucun détail chiffré sur sa progression de fréquentation.

Bien que déficitaire, la place de marché Farfetch a été valorisée à 1,5 milliard de dollars (1,28 milliard d’euros) l’an dernier, après un tour de table. Un autre tour de table de près de 400 millions de dollars (340 millions d’euros) auprès de JD.com a eu lieu cette année et, même si la société n’a pas été officiellement réévaluée, des rumeurs persistantes affirment qu’elle annoncera son introduction à la Bourse américaine sous peu, ce qui pourrait lui valoir une estimation à 5 milliards de dollars (4,25 milliards d’euros).

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - DiversBusiness