France : la fréquentation touristique en hausse de 2,1 % au 2e trimestre

La croissance de la fréquentation touristique a nettement ralenti au deuxième trimestre en France métropolitaine, s’inscrivant à 2,1 % sur un an en termes de nuitées contre +7,4 % au premier trimestre, selon les données publiées mercredi par l’Insee.


La plage aux abords de la Promenade des Anglais, à Nice - E.GAILLARD / REUTERS

Après le fort rattrapage de 2016 dans la période post attentats, puis la nette dynamique de 2017, la fréquentation reprend un rythme de croissance plus modéré, souligne l’Insee.

L’institut souligne toutefois qu’une partie du ralentissement est lié à un effet de calendrier, le week-end de Pâques tombant cette année fin mars au lieu de mi-avril en 2017.

Il ajoute que, après un mois d’avril en repli et un mois de mai en forte hausse, « la météo maussade et les grèves dans les transports semblent avoir pénalisé la fréquentation touristique, principalement des campings », en juin.

La croissance globale des trois mois du printemps a été tirée par la clientèle non-résidente (+4,5 %) et toujours par l’Ile-de-France. Celle des résidents a été limitée à +0,9 %.

Au total, le nombre de nuitées dans les hébergements collectifs touristiques s’est établi à 109,0 millions au cours de la période, dont 32,8 % pour les touristes étrangers.

La fréquentation des hôtels a progressé de 1,3 %, la hausse atteignant 3,9 % en Ile-de-France.

Les autres hébergements collectifs (résidences tourisme et village vacances) ont vu leur fréquentation augmenter de 4,4 %, plus du fait de la clientèle française (+4,8 %) que des étrangers (+2,9 %).

Là encore, l’Île-de-France a tiré l’activité (+21 %), alors que la fin de la saison d’hiver a été médiocre dans les stations de sport d’hiver (−11,9 % sur un an).

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

HôtellerieTourismeArt de vivre - DiversDistribution