Giorgio Armani : débrayage dans une usine contre des licenciements massifs

La réorganisation du groupe de mode Giorgio Armani est en marche. Et cela ne se passe pas sans heurts. Ainsi, l’usine Giorgio Armani Operations, située à Settimo Torinese, non loin de Turin, a débrayé deux heures ce jeudi pour protester contre d’importantes coupes dans ses effectifs.
 
Emporio Armani, automne-hiver 2017-18 - © PixelFormula

Près de 110 licenciements devraient toucher ce site spécialisé dans le menswear sur un effectif total de 184 personnes. « Nous savions que la situation était difficile, mais cette décision est inacceptable », ont déclaré les représentants des syndicats.
 
Ces dernières années déjà, une partie de la production avait été délocalisée en Bulgarie, rappelle la presse locale, et depuis deux ans avaient été mis en place des contrats de solidarité prévoyant une réduction du temps de travail et du salaire.
 
L’usine réalisait notamment les pièces à manches masculines d’Armani Collezioni, une collection de produits classiques qui, avec Armani Jeans, est destinée à se fondre désormais dans Emporio, la ligne jeune de la griffe.
 
En février dernier, la maison milanaise a annoncé en effet la rationalisation de son offre autour de trois segments biens différenciés, avec à la clé la réorganisation de son portefeuille de marques et la refonte de plusieurs lignes dans Emporio Armani.
 
Les employés de Giorgio Armani Operations devraient poursuivre leur mouvement dans les prochains jours.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversIndustrie