Grâce au Web, naissance d'un comité de coworking d'indépendants

Quand les deux détaillants parisiens Patrick Aboukrat, d’Abou d‘Abi Bazar, et Nathalie Frielander, de la boutique Brand Bazar, ont mobilisé autour de leur « Manifeste d’une profession en péril » en juin 2014, il s’agissait pour eux de mobiliser contre les soldes déguisés, les ventes privées, etc. Et d’exprimer publiquement un ras-le-bol de nombre de professionnels multimarques. D’ailleurs, en quelques jours, ils avaient déjà recueilli plusieurs centaines de signatures de soutien.
 
Patrick Aboukrat, patron d'Abou d'Abi Bazar.

Pour autant, les initiateurs n’avaient en tout cas pas publiquement envisagé de constituer une force de frappe permanente à partir de ce mouvement. C’est pourtant ce qui vient de se passer récemment à l’occasion d’une action spécifique contre une promotion menée sur le site Internet sur une marque.
 
Tout simplement, Patrick Aboukrat avait réagi personnellement auprès d’un fournisseur de ses boutiques dont la marque faisait l’objet d’une promotion sur l'e-shop Place des Tendances. Et le détaillant d’Abou d’Abi Bazar, l’ayant fait savoir à la base de données constituée lors du Manifeste, a constaté l’ampleur des réactions. La marque a d’ailleurs elle-même réagi « positivement », souligne Patrick Aboukrat.
 
Surtout, le détaillant a compris via la force du Web et de l’outil d’échange permanent qu’il constitue, qu’il peut fédérer en quelques minutes des confrères. « Nous avons donné naissance en peu de temps à un système d'échange d’informations pour surveiller et s’entendre contre des fournisseurs ou distributeurs indélicats ». Patrick Aboukrat a même trouvé une définition pour cette organisation informelle, une sorte de comité de coworking d’indépendants.
 
Pour le détaillant parisien, il ne s’agit pas d’agressivité vis-à-vis des marques et d’autres acteurs, mais tout simplement pour des indépendants d’utiliser des outils rapides et adaptés pour tout simplement se défendre et se fédérer sans la lourdeur d’une structure lourde par exemple. « Nous pouvons même travailler avec les marques à ce sujet », souligne Patrick Aboukrat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Distribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER