Gucci va bannir les fourrures de ses collections

Le géant du luxe italien Gucci a annoncé mercredi qu'il bannirait les fourrures de ses nouvelles collections dès l'année prochaine et mettrait aux enchères toutes celles restantes.


Voir le défilé
Gucci - printemps-été 2018 - Womenswear - Milan - © PixelFormula

Cette mesure entrera en vigueur à partir de la collection printemps-été 2018, a déclaré son président Marco Bizzarri à Londres au cours d'une intervention au London College of Fashion. Cette évolution « démontre notre engagement absolu à faire du développement durable un élément indissociable de notre activité », a-t-il ajouté.

Marco Bizzarri a assuré que les recettes tirées de la vente aux enchères des dernières fourrures seraient reversées aux organisations de défense des droits des animaux Humane Society International (HSI) et LAV (Italie).

Ce geste de Gucci « change la donne » et « aura un énorme effet d'entraînement dans le monde de la mode », a réagi la présidente d'HSI, Kitty Block, dans un communiqué.

Une autre célèbre marque du luxe italienne, Armani, avait déjà annoncé en 2016 qu'elle n'aurait plus de fourrures dans ses collections.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversCollection