Harvey Nichols s'associe à Farfetch pour booster son e-commerce

La chaîne de grands magasins haut de gamme britannique Harvey Nichols va s'associer avec le site d'e-commerce Farfetch pour distribuer via sa plateforme des accessoires et des vêtements, afin de stimuler ses ventes en ligne, ont annoncé lundi les deux entreprises.


Jose Neves, PDG de Farfetch - Reuters

Farfetch, qui envisagerait une introduction à la Bourse américaine cette année, a déjà à son actif plusieurs partenariats avec des marques de luxe - notamment un accord qui donne à ses clients un accès à l'intégralité du stock Burberry.

La plateforme de vente en ligne collabore également avec des marques de mode pour élaborer des technologies utilisables dans leurs magasins physiques. Ce contrat marque son premier contact avec un grand magasin, même si Farfetch collabore déjà avec un réseau de 800 boutiques et marques dans le monde entier.

Fondée en 1831, la chaîne Harvey Nichols vend des produits de luxe, des cosmétiques aux vêtements, en passant par de l'alimentation et des vins. Elle est célèbre pour son magasin en brique rouge à Londres, dans le très chic quartier de Knightsbrige, mais elle possède également de nombreux magasins au Royaume-Uni et sept points de vente à l'international, notamment à Riyad et Ankara.

La chaîne de grands magasins s'est lancée dans l'e-commerce en 2010 et près de 10 % de ses ventes ont désormais lieu sur Internet. Grâce à l'accord avec Farfetch, elle aimerait atteindre une nouvelle clientèle, en proposant une nouvelle sélection d'articles.

Les deux entreprises ont annoncé dans un communiqué qu'elles exploreraient « d'autres initiatives dans les domaines de la vente au détail et des outils technologiques » au Royaume-Uni.

Farfetch, basée à Londres, travaille par exemple avec la maison Chanel sur une technologie qui donnera aux clients des magasins physiques la possibilité d'enregistrer leurs préférences ou leur taille via une application dédiée ou en communiquant en ligne avec des vendeurs.

À la différence de certains sites d'e-commerce, Farfetch n'a pas de stock, mais se contente de mettre en contact sa clientèle avec des articles vendus directement dans des boutiques ou par des marques.

Traduit par Paul Kaplan

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresDistribution