Hermès met à l’honneur Leïla Menchari au Grand Palais

Hermès annonce une importante exposition à Paris pour l’automne centrée sur l’univers de Leïla Menchari, figure historique de la Maison de luxe, qui, 35 ans durant, a imaginé, dessiné et réalisé les décors des vitrines du sellier. « Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari », tel est son titre, se tiendra au Grand Palais du 8 novembre au 3 décembre 2017.

Un portrait deLeïla Menchari de 1985 - ph Edouard Boubat
 
L’exposition, dont la scénographie a été confiée à Nathalie Crinière, s’articule autour de huit saynètes renouant avec les décors enchanteurs de l’artiste, où les matières auront la part belle. Un parcours pensé pour plonger le visiteur dans l’univers fantasque et poétique de la décoratrice, connue pour ses voyages en Orient, où elle allait chiner les objets les plus inattendus.

« Peintres, sculpteurs, maroquiniers, nattiers, mosaïstes, tailleurs de pierres, verriers… ils sont nombreux à avoir accompagné la créatrice pour
réaliser avec excellence les objets et décors de ses vitrines étonnantes, fantastiques et flamboyantes », rappelle la griffe dans un communiqué.
 
Diplômée des Beaux-Arts de Tunis, Leïla Menchari poursuit ses études à Paris à l’école nationale supérieure des beaux-arts. Passionnée par les étoffes, elle fréquente le monde de la mode, tout en jouant les mannequins pour Guy Laroche. En 1961, elle se présente chez Hermès, ses dessins sous le bras, en quête d’un travail. La responsable des vitrines de l'époque, Annie Beaumel, lui demande alors : « Dessinez-moi vos rêves ».
 
Il n’en faut pas plus à la jeune artiste originaire de Tunis pour laisser libre cours à son imagination et devenir, dans la foulée, l’assistante d’Annie Beaumel, avant de lui succéder en 1978, date à laquelle elle prend aussi la direction du Comité couleurs de la soie, supervisant, entre autres, la palette des célèbres carrés Hermès.
 
Une vitrine de la boutique de la rue du Faubourg-Saint-Honoré signée Leïla Menchari pour l’hiver 2008 - Hermès ph Véronique Mati

C’est à elle, donc, que revient jusqu’en 2013 la délicate mission de réaliser quatre fois par an les célèbres vitrines du 24, rue du Faubourg-Saint-Honoré, où se trouve la boutique du siège historique de la Maison, avant de passer le flambeau, en 2014, à Antoine Platteau.
 
« J’ai toujours voulu que ce soit authentique, sincère. Il m’est arrivé d’être surréaliste, j’adore ça, mais toujours avec des choses vraies, des choses que les gens pouvaient reconnaître. Il fallait à la fois que cela soit inattendu, insolite, surprenant et que cela parle aux passants », raconte-t-elle dans le communiqué.
 
A l’occasion de l’exposition, sera publié également, en novembre, le livre Leïla Menchari, la Reine Mage, coédité avec Actes Sud. Un volume de 432 pages et 147 illustrations, écrit par Michèle Gazier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - DiversDécorationMédiasEvénements