Hermès repense sa stratégie digitale

« 2017 sera pour nous une année de changement sur le digital », a annoncé le gérant d’Hermès, Axel Dumas, à l’occasion de la présentation des résultats annuels. Ce dernier ne donne pas de chiffres sur l’e-commerce de la maison de luxe. Il n’en révèle pas moins que « le taux de croissance du site est nettement supérieur à la croissance du chiffre d’affaires global de l'entreprise ». Un résultat dont le manager est particulièrement fier, compte tenu de son site, « qui marche cahin-caha ».

Une page du site d'Hermès - hermes.com

De fait, lors des ventes de Noël, l’e-shop d'Hermès s’est adjugé la palme de la première boutique du groupe pour ce qui est de la vente mondiale de cravates. Comme le rappelle Axel Dumas, « Hermès a été la première griffe de luxe à ouvrir un e-commerce en 2001, en particulier aux Etats-Unis. Nous sommes commerçants avant tout et souhaitions débuter directement avec la vente en ligne, plutôt que de nous consacrer à un site institutionnel ».

Cependant, le site a vieilli, alors que les nouvelles technologies ont progressé à toute allure. « En voulant privilégier une grande qualité des images, nous avons pris du retard sur les applications pour mobile », admet le patron de la maison française, qui reconnaît aussi le peu de clarté du site actuel : « Pour mieux restituer la magie d’Hermès, nous avions décidé de faire un site où les gens se perdent. Résultat : les personnes s’y sont vraiment perdues ! »

D’où la nécessité aujourd’hui pour le groupe de revoir en profondeur sa stratégie digitale. C’est Wilfried Guerrand, qui chapeaute déjà les chaussures et le prêt-à-porter féminin, qui s’occupe du chantier depuis un an et demi. L’idée, c’est de refondre le site e-commerce avec l’institutionnel. « Nous espérons lancer le nouveau site en 2017. Nous ferons d’abord un test dans un petit pays », indique Axel Dumas.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - DiversMédias