Hervé L. Leroux, dit Hervé Léger, est décédé

Hervé Peugnet, mieux connu sous le nom d’Hervé Léger Leroux, est décédé le 4 octobre à Paris à 60 ans, a-t-on appris via un communiqué de presse. Sa mort est survenue suite à une rupture d'anévrisme, selon son entourage. Le couturier français, réputé pour ses célèbres robes de sirène à bandes, portées par Karen Mulder, Naomi Campbell et autres stars hollywoodiennes, avait décidé en mai dernier de mettre en sommeil l’exploitation de sa dernière marque, Hervé L. Leroux.
 
Hervé Peugnet alias Hervé Léger - AFP

« Après cette belle aventure de 17 ans, j’ai besoin de réfléchir et de donner à mon style un nouvel élan. Je ressens le besoin de développer ma créativité dans de nouvelles directions en collaborant avec d’autres acteurs du secteur du luxe et de réinventer un nouveau projet pour ma marque », avait-il déclaré dans un communiqué à cette occasion.
 
Autodidacte, le créateur a été coiffeur, puis chapelier jusqu'à sa rencontre déterminante avec Karl Lagerfeld, dont il devient l'assistant chez Fendi et Chanel. En 1985, celui qui a été aussi styliste chez Lanvin s’était lancé en solo avec sa propre marque de prêt-à-porter féminin, Hervé Léger. Très vite, il avait connu le succès. Il avait attiré notamment le groupe canadien Seagram, avec qui il s’était associé. Grâce à cet investisseur, sa griffe avait connu une croissance rapide, employant plus de 60 personnes et gagnant une visibilité mondiale.
 
Mais la belle histoire prend fin brutalement en 1998, lorsque Seagram cède la griffe Hervé Léger à BCBG Max Azria. Un an plus tard, le designer se retrouve licencié et privé de son nom. Loin de se laisser abattre, il crée dès 2000 une nouvelle maison, baptisée cette fois Hervé L. Leroux, et ouvre une boutique à Paris au 32, rue Jacob.
 
Reparti avec quelques personnes, Hervé Peugnet s’était consacré dans cette deuxième aventure principalement à son travail de couture et de moulage, en se concentrant cette fois sur les drapés. La ligne de prêt-à-porter diffusée auprès de plusieurs revendeurs avait été quant à elle abandonnée, pénalisée par septembre 2001 et la crise de 2008, confiait-il à l'AFP il y a quelques années.
 
En 2013, le couturier était revenu sur le devant de la scène notamment en intégrant le calendrier parisien officiel de la Haute Couture et en s'offrant une vitrine chez Colette.

La cérémonie de ses obsèques aura lieu le vendredi 13 octobre à 10h30 à Paris à l’église Saint-Germain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterCréation