Hong Kong : le commerce toujours plus en difficulté

Les exploitants de centres commerciaux et les commerçants de Hong Kong, affectés par un déclin prolongé des ventes et du nombre de visiteurs en provenance de Chine continentale, se tournent maintenant vers la demande locale.

Autrefois destination commerciale favorite des touristes chinois issus du continent, Hong Kong a vu son nombre de visiteurs chuter depuis 2014, notamment en raison de la campagne initiée par le gouvernement de Pékin contre la corruption et les signes ostentatoires de richesse de la part des employés du secteur public. Les manifestations pro-démocratiques y sont aussi pour quelque chose et le niveau élevé du dollar hongkongais fait que les articles de luxe sont aujourd'hui meilleur marché dans des pays comme le Japon et la Corée du Sud.

Le centre commercial d'Harbour City à Hong Kong - Harbour City

A Hong Kong, les ventes de détail ont chuté pour le 20ème mois consécutif en octobre à 36,1 milliards de dollars de Hong Kong (4,36 milliards d'euros), soit une baisse annuelle de 2,9 %. La baisse, toutefois, s'est ralentie, les ventes ayant chuté de 4 % en septembre et de 10,5 % en août.

Le secteur commercial de Hong Kong est petit en comparaison avec la Chine continentale, mais constitue néanmoins un baromètre pour les dépenses de produits de luxe.

« Le manque à gagner créé par le départ des acheteurs du continent n'est pas facile à compenser aussi rapidement avec la consommation locale », explique ainsi Linus Yip, chef de la stratégie chez First Shanghai Securities. « Soutenir la consommation locale fait partie des choses que les commerçants peuvent faire et qui restent sous leur contrôle pour le moment. »

Afin d'attirer les consommateurs locaux, le centre commercial MegaBox de Kowloon (exploité par Kerry Properties) a créé une zone de jeux permettant aux acheteurs d'interagir avec des installations de fin d'année. Par exemple, un arbre de Noël qui utilise la réalité virtuelle et augmentée.

Le centre commercial d'Harbour City a pour sa part installé des illuminations de fin d'année, alors qu'Olympian City a lancé un cirque de Noël basé sur le film Madagascar, afin d'attirer les familles. Sun Kai Properties a réservé un budget de 38 millions de dollars pour les activités promotionnelles durant la période de Noël de ses 10 centres commerciaux répartis à travers la ville, soit 10 % de plus qu'un an auparavant.

« Outre nos programmes VIP et de fidélité, nous avons réorganisé la composition de nos locataires pour renforcer la catégorie nourriture et boissons, ceci afin d'attirer plus de consommateurs locaux, tout en organisant des événements utilisant des personnages de films d'animation populaires pour attirer les familles », précise ainsi Fiona Chung, chargée du leasing chez Sun Kai Real Estate Agency.

Cette volonté d'attirer les acheteurs locaux survient alors que les visites touristiques ont baissé de 2,4 % en octobre, selon le Conseil du tourisme de Hong Kong, portant la chute à 5,7 % sur les dix premiers mois de l'année.

La baisse des arrivées de touristes se traduit par la faiblesse du secteur commercial. Des entreprises comme Swire Properties ont vu leurs ventes baisser de 15,3 % au sein du centre commercial The Mall, situé dans le quartier des affaires, entre les mois de janvier et septembre. Citygate Outlets, particulièrement dépendant du tourisme, a vu quant à lui ses ventes chuter de 11,2 %.

Moncler, en contre-tendance, vient d'ouvrir une boutique à Hong kong - Moncler

De même, Chow Tai Fook, le plus grand joaillier chinois, et son concurrent Luk Fook Holdings ont publié des résultats semestriels en forte baisse. « Nous allons continuer à attirer les clients locaux et soutenir la consommation en améliorant la présentation des produits, en organisant des campagnes de promotion croisées et à destination des VIP, afin d'améliorer les ventes et les profits », a précisé Wong Wai-Sheung, le président de Luk Fook.

Selon Joseph Yuen, le président de la HK Federation of E-commerce, les ventes en lignes pourraient constituer la bouée de sauvetage pour le secteur des ventes au détail, vu que de nombreux sites s'adressant à la clientèle chinoise ont déjà une base à Hong Kong.

Abercrombie & Fitch va fermer son seul magasin à Hong Kong deux ans avant l’échéance de son bail. Forever 21 et Coach ont également décidé de quitter Hong Kong, rapporte le site LaConceria. Helen Mak de Knight Frank, le cabinet de conseils spécialisé dans l'immobilier, a déclaré au South China Morning Post qu'après 10 ans de croissance des ventes au détail, Hong Kong est en train de perdre de son pouvoir d’attraction, surtout pour les touristes étrangers, qui privilégient désormais d'autres destinations, comme la Corée du Sud et Taïwan.

Reuters et Dominique Muret

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

TourismeDistribution