Hunting World lance son prêt-à-porter au Pitti Uomo

Hunting Word a fait ses débuts dans le prêt-à-porter avec un grand show, mercredi, au Pitti Uomo. La marque américaine, spécialisée dans les accessoires, a été fondée en 1965 par Robert Lee, passant il y a quelques années dans les mains du groupe japonais Itochu. Elle compte 40 boutiques en Asie ainsi qu’une à Florence, où se trouve sa production, et est distribuée à travers une cinquantaine de points de vente multimarques dans le monde.

Le défilé de Hunting World mercredi au Pitti Uomo - FashionNetwork (ph DM)

Depuis trois saisons, Hunting World a intégré dans son équipe créative le talentueux Yosuke Aizawa, qui connaît un beau succès avec son propre label de sportswear White Mountaineering. Après avoir travaillé sur les accessoires du label new-yorkais, le styliste japonais s’est attelé au prêt-à-porter pour en compléter l’univers. La marque vendait déjà quelques pièces outdoor, mais elle s’est dotée désormais d’un vestiaire complet pour homme et femme.

La collection s’inspire du monde du voyage, comme l’illustre le train virtuel qui longe à vive allure l’interminable mur de l’ex-gare Stazione Leopolda. Les premiers modèles en vestes et bermudas empoignent de grandes valises au style rétro couvertes de patches, indiquant les lieux visités par leur propriétaire tout autour du monde. On retrouve, en clin d’œil, ces mêmes patches sur des vestes en jean et d’autres pièces.

D’autres mannequins sont bardés de sacs, portés en bandoulière ou à la main, dont le fameux modèle « Battue », reconnaissable à sa forme bombée façon doudoune, réalisé dans un matériel spécial en nylon, véritable icône de la Maison.

Les silhouettes esquissent un globe-trotteur métropolitain, chaussé de sneakers, espadrilles ou chaussures en peau à lacets, qui alterne mises informelles et classiques avec la même allure easy.

Le célèbre sac Battue de Hunting World - Pitti Immagine

La garde-robe se compose de pièces simples intemporelles (trench, blousons, chemises, bermudas, jupes, tricots) portées ton sur ton ou en opposition, avec un petit twist fashion discret.

Cela peut être un détail dans l’ajout de poches, un jeu de rayures, le motif simili camouflage d’un blouson repris dans un sac, etc. Des micro-dessins de fleurs prennent des allures de dentelles sur une robe, une longue chemise bleu ciel s’endosse sur une maxi jupe à rayures, un pull-over dégouline sur un ample pantalon en lin.

« C’est une marque américaine entièrement fabriquée en Italie. J’ai voulu mélanger les deux cultures avec une partie casual et l’autre plus habillée », explique à FashionNetwork.com Yosuke Aizawa, dont le label White Mountaineering, qui s’adresse à un public plus jeune par rapport à Hunting World, compte désormais 64 revendeurs au Japon et une centaine dans le reste du monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterDéfilésCréation