Inde : Walmart intéressé par le portail Flipkart

Le groupe Walmart mène actuellement des discussions afin de prendre une participation minoritaire dans Flipkart, la principale plate-forme de commerce en ligne indienne, selon deux sources proches du dossier, reprises par Reuters. Un tel investissement permettrait au géant américain de prendre pied sur un marché en pleine croissance.

Flipkart.com

Une des sources a précisé que le groupe américain envisageait un investissement compris entre 750 millions et 1 milliard de dollars (de 669 à 891 millions d'euros), mais l'investissement final ainsi que la taille de la participation dépendent du résultat des négociations en cours concernant l'évaluation de l'entreprise indienne.

Selon cette même source, les deux groupes envisageraient un partenariat local, qui leur permettrait de tirer profit de leur expertise respective dans le retail ainsi que dans la logistique.

Les sources en question n'ont pas souhaité être identifiées car les négociations en sont encore à un stade préliminaire et n'ont pas été rendues publiques. Walmart et Flipkart n'ont pour leur part pas souhaité faire de commentaires.

Un tel accord permettrait à Walmart de se positionner face à Amazon, qui se développe rapidement dans le sous-continent indien et est aujourd'hui le principal concurrent de Flipkart. Pour le moment, la présence de Walmart en Inde est limitée un réseau de magasins de vente en gros.

« Alors qu'Amazon prend progressivement l'ascendant sur les acteurs indiens, les "licornes" comme Flipkart et Snapdeal sont sur le marché en recherche de fonds », a ajouté la source. « Des entreprises comme Walmart sont plutôt des investisseurs à long terme, mais peu nombreux sont ceux qui peuvent investir autant d'argent. »

Flipkart a été évalué à 11,5 milliards de dollars, selon les médias locaux. La valorisation de l'entreprise avait même atteint 15 milliards de dollars plus tôt dans l'année, mais l'intensité de la concurrence, la difficulté à trouver des financements privés et une profitabilité incertaine mettent la pression sur les acteurs du commerce en ligne indiens.

Lancé en 2007 par deux anciens employés d'Amazon, Flipkart vend aussi bien des téléphones portables que des valises ou des cosmétiques. Les investisseurs actuels comprennent Tiger Global Management et Accel Partners.

Flipkart et son concurrent Snapdeal, de taille plus petite, sont à la recherche de capital supplémentaire afin de pouvoir continuer à faire concurrence à Amazon, dont la stratégie se fonde sur des promotions importantes et de fortes dépenses dans le marketing, la technologie et la logistique afin de séduire les consommateurs.

Le journal indien Economic Times, qui a le premier fait état des discussions en cours, a indiqué qu'une réunion entre les partenaires potentiels était prévue cette semaine.

En juin dernier, Walmart a accepté de prendre une participation de 5 % dans le Chinois JD.com, relançant ainsi la concurrence entre ce dernier et l'autre géant du secteur en Chine, Alibaba.

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - DiversDistributionBusiness