Influenceurs : les Etats-Unis vont sévir contre les contenus sponsorisés

Les flux de célébrités sur les médias sociaux vont bientôt complètement changer d'apparence. La Federal Trade Commission (FTC) américaine a en effet annoncé qu'elle allait être plus sévère à l'encontre des contenus sponsorisés, en rendant les entreprises de médias sociaux responsables des publications dont le parrainage n'est pas clairement révélé.

Kylie Jenner et une publicité sponsorisée pour Fit Tea Wraps - Instagram: KylieJenner

L'objectif de cette mesure est de freiner le développement des publicités trompeuses, comme par exemple lorsque des célébrités vantent des produits sans révéler qu'elles ont été rémunérées pour le faire. La FTC exige donc que les contenus sponsorisés soient clairement indiqués comme tels.

Selon Mary Engle, chargée des pratiques publicitaires à la FTC, « généralement, il s'agit de savoir que si (les influenceurs et les éditeurs) font la promotion d'une marque ou d'un produit particulier, et s'ils sont liés financièrement à la marque, alors cela doit être rendu public. S'ils créent le contenu sponsorisé, alors oui, nous commencerons à nous intéresser à eux ».

Les contenus sponsorisés sont devenus la norme dans le secteur publicitaire et l'organisation à but non lucratif Truth for Advertising estime que les dépenses de marketing d'influenceurs dépassent les 250 millions de dollars par mois. Par ailleurs, une étude d'Online Trust Alliance a révélé que, dans le cadre de ces partenariats payés, dans un cas sur quatre, la marque a demandé aux influenceurs de cacher le fait qu'ils étaient payés.

Même si la FTC a reconnu qu'il n'y a rien de répréhensible dans le principe du native advertising, celle-ci demande par contre que tout contenu publicitaire établisse une différence claire entre l'effort de publicité et le contenu éditorial des médias sociaux.

Les influenceurs de la famille Kardashian, qui ont reçu en moyenne 250 000 dollars par publication sponsorisée, ont été parmi les premiers a être critiqués pour ne pas avoir révélé l'existence d'un contenu sponsorisé. Après la publication d'une lettre ouverte de Truth in Advertising ciblant la marque, ceux-ci ont commencé à rajouter les hashtags #sp (pour sponsorisé) ou #ad (pour publicité) à leurs publications.

Traduit par Lionel Tixeire

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - DiversBeauté - DiversMédias