Instagram se lance dans le commerce en ligne

L'application de partage de photos et de vidéos Instagram, filiale du groupe américain Facebook, a annoncé mardi qu'elle allait commencer à tester des moyens de permettre à ses utilisateurs d'acheter « plus facilement » des produits découverts sur son service.


Instagram revendique plus de 500 millions d'utilisateurs - Instagram

Le test doit démarrer la semaine prochaine aux Etats-Unis avec un petit groupe d'utilisateurs d'iPhone ou d'iPad, en coopération dans un premier temps avec 20 marques dont Kate Spade, JackThreads et Warby Parker, détaille Instagram dans un message publié sur son blog officiel.

Certaines photos publiées par ces marques disposeront désormais d'un bouton dans le coin inférieur gauche permettant de faire apparaître des informations plus détaillées sur jusqu'à cinq produits et leurs prix.

Les fiches d'informations détaillées comprendront également un lien (« acheter maintenant ») renvoyant en un clic l'utilisateur sur le site internet du commerçant.
Instagram fait valoir que cela permettra aux consommateurs d'obtenir rapidement des informations sur les produits « sans avoir à quitter l'application Instagram pour faire une recherche », puis « leur facilitera la tâche pour acheter le produit qu'ils veulent ».

Instagram dit vouloir explorer à plus long terme une expansion mondiale, la possibilité d'avoir des recommandations sur des produits ou encore de sauvegarder des contenus pour plus tard.

« Ce test va changer l'échelle de ce que nous, les commerçants, sommes capables de proposer sur mobile », a commenté Ryan McIntyre, responsable marketing chez JackThreads, cité sur le blog. « Nos clients pourront acheter facilement depuis leurs fils de publication sur les réseaux sociaux, nous permettant d'atteindre les gens là où ils recherchent des nouveautés. »

Instagram marche ainsi dans les traces d'une autre application, Pinterest, qui avait commencé l'an dernier à ajouter des boutons « acheter » à certaines des photos épinglées par ses utilisateurs.

Facebook lui-même vient d'annoncer l'ajout sur les pages de commerces américains présents sur son réseau social de boutons permettant de commander la livraison d'un repas à domicile, d'acheter des places de cinéma ou de prendre rendez-vous chez un coiffeur. Le groupe avait également lancé au début du mois une plate-forme entièrement consacrée à la vente et l'achat entre ses membres.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

CoiffureMédias