Interdiction des cosmétiques contenant de la vitamine K (Afssaps)


PARIS, 23 avr 2006 (AFP) - L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé d'interdire l'importation et la distribution - gratuite ou payante - ainsi que l'utilisation des produits cosmétiques contenant de la vitamine K ou "phytonadione", en raison d'un risque grave d'allergie.

Ce risque allergique peut, en outre, compromettre l'utilisation de médicaments injectables à base de vitamine K pour le traitement de surdosages d'anticoagulants et de certaines maladies hémorragiques, souligne l'agence dans cette décision, mise en ligne vendredi, où elle estime que de tels cosmétiques représentent un "danger grave pour la santé humaine".

Douze effets indésirables -"des eczémas de contact du visage ou du corps" - ont été déclarés à l'Afssaps. Six d'entre eux "considérés comme graves, ont respectivement entraîné une hospitalisation, deux gênes sociales importantes et trois eczémas généralisés".

L'importance du risque allergique n'est pas proportionnelle à la dose, relève l'agence en citant deux nouveaux cas, en Espagne et en Italie, d'"induction de sensibilisation" vis-à-vis de la vitamine K, publiés dans des revues médicales en 2005.

Cette "sensibilisation ne permet définitivement plus" aux sujets concernés "de recourir sans risque" à la vitamine K, "sauf à être exposés à des réactions de type eczémas généralisés, en cas d'utilisation thérapeutique par voie injectable de cet ingrédient dans le traitement de maladies hémorragiques liées à un déficit en vitamine K1 ou de surdosages d'anticoagulants", note l'Afssaps.

Certaines sociétés ont déjà procédé au retrait de produits incriminés. Cependant des produits cosmétiques contenant cet ingrédient "sont susceptibles d'être commercialisés", a estimé début mars l'Afssaps d'où sa décision d'interdire, à titre conservatoire, "la fabrication, le conditionnement, l'importation, la distribution en gros, la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux, la détention en vue de la vente ou de la distribution à titre gratuit ou onéreux et l'utilisation de produits cosmétiques contenant de la vitamine K1 (nom INCI : phytonadione ; n° CAS : 84-80-0)".

Le nom Inci correspond à celui de la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

CosmétiquesCampagnes