Interfilière étoffe son offre de services et produits

Pôle fibre complet, designers textile, prises de rendez-vous ouverture au sourcing asiatique… L’édition estivale d’Interfilière revient à Paris du 8 au 10 juillet avec des ambitions accrues en termes d’offre et de services aux professionnels.

La scénographie des espaces tendance de la prochaine édition - Interfilière Paris

Le salon de l’amont des marchés de la lingerie et du balnéaire attend 10 000 professionnels pour une édition rassemblant 280 exposants, dont 85 % d’étrangers, en légère augmentation. « Nous avons juste un problème de place, maintenant, ce qui est plutôt bon signe », confie la commissaire du rendez-vous, Laurence Nérée. Le salon comptera par ailleurs une cinquantaine de nouveaux exposants, dont il s’agira, pour une bonne moitié d’entre eux, de la première expérience sur un salon professionnel.

Le rendez-vous s’ouvre au passage au sourcing asiatique, avec trois acteurs respectivement spécialistes du bain, du shapewear et des solutions techniques pour les produits gainants. « Dans la mesure où nous développons notre plateforme en Asie, nous avons pris le parti de trouver des acteurs locaux répondant aux demandes formulées par les marques et notamment les grosses marques », explique la responsable du salon, qui précise que cette ouverture vers l’Asie est « maitrisée ».

 

L’imprimé sera l’un des grands thèmes de cette session, avec une large présence sur le Forum Général dédié aux tendances matière lingerie et loungewear. L’espace Momenti di Passione est lui consacré au beachwear et à l’activewear. A ceci s’ajoute un espace innovation. Cinq élèves de la Central Saint Martins présenteront leurs projets de fin d’étude sur les tissus du futur. Quatre élèves d’Esmod présenteront en outre leurs collections. Seront par ailleurs présentes des start-up amenées à suivre Interfilière dans ses déclinaisons américaines et asiatiques.

Le salon change aussi de forme. Après avoir longtemps pris position sur le côté droit du Hall 1 de la porte de Versailles, puis en avoir expérimenté le fond, le salon prendra place sur le côté gauche du bâtiment, soit celui par lequel arrivent les visiteurs. Par ailleurs, l’entrée du hall se fera désormais par l’allée centrale séparant Mode City et Interfilière, ce qui devrait grandement profiter à la visibilité de ce dernier. En outre, le salon de l’amont profitera du flux créé par le défilé de lingerie qui se tiendra trois fois par jour sur un espace voisin pour la première fois ouvert (lire «
Mode City veut s’affirmer comme un outil de communication »).

Eurovet

En outre, Interfilière se dote de son propre système de prise de rendez-vous, poursuivant dans sa logique de construction d’un réseau professionnel permanent entre marques et fabricants. « Interfilière est une vraie plateforme business, ainsi qu’un lieu de prospective. Notre métier a évolué, souligne Laurence Nérée. Nous ne sommes plus simplement organisateurs de salons : notre métier est véritablement la mise en relation. Et un salon est un rendez-vous ponctuel, quand notre rôle est la mise en relation toute l’année. Cela se fait naturellement : c’est soit une demande des marques, soit un besoin que nous percevons chez celles-ci. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

LingerieTextileSalons